Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les agriculteurs mayennais invités à devenir pompiers volontaires

dimanche 6 novembre 2016 à 9:50 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

En Mayenne, les centres de secours, en milieu rural, souffrent d'un manque d'effectif.

Un sapeur-pompier en intervention (Illustration)
Un sapeur-pompier en intervention (Illustration)

Ballots, France

C'est un chiffre stupéfiant qui a été dévoilé hier lors du congrès départemental des sapeurs-pompiers qui s'est déroulé dans la commune de Ballots. Dans le département, 1 caserne sur 5 n'ont pas suffisamment de personnel. Si dans les principales villes il n'y a pas trop de problèmes, c'est plus compliqué en revanche dans les campagnes. Une dizaine de centres de secours, sur les 47 que compte la Mayenne, ont un besoin urgent de volontaires. Comme à Montsûrs et à Javron-les-Chapelles par exemple. Le SDIS 53, le service départemental de secours, a donc eu une idée : attirer les agriculteurs. Pour les inciter à rejoindre le corps des sapeurs-pompiers, un accord de partenariat a été signé avec eux en septembre dernier. Comment ça marche ? Réponse fournie par Jocelyne Blanchard, elle s'occupe du dossier volontariat au SDIS 53 : "Il faut faciliter leur remplacement à la ferme pendant les formations. Nous avons actuellement 60 agriculteurs et ce qui les attire c'est la convivialité dans les casernes et aussi leur connaissance dans le domaine de la sécurité, ils pratiquent ça quotidiennement, et leur connaissance enfin du territoire". Les pompiers mayennais cherchent aussi à recruter davantage de femmes. En France, il n'y a que 14% de personnel féminin dans les centres de secours.