Société

Les aidants sont-ils assez soutenus dans la région?

Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace mercredi 9 avril 2014 à 11:48

Une personne âgée, vieux, vieille, vieillesse, dépendance, seniors

Générations Mouvement lance un nouveau dispositif d'accompagnement aux aidants dans le Bas-Rhin. Ces proches ou membres de la famille s'occupent des malades pour permettre leur maintien à domicile.

8 à 10 millions de personnes rentreraient dans la catégorie des aidants en France: des proches ou des membres de la famille d'un malade qui l'aident à rester à domicile. Ces personnes sont souvent déstabilisées par "des sollicitations souvent imprécises et démesurées" , comme le souligne le professeur d'éthique médicale Emmanuel Hirsch, 10 à 50% des proches rapportent des niveaux de détresse émotionnelle élevés.

Des dispositifs d'aide mal connus

Selon un sondage Ifop réalisé pour la ligue contre le cancer, 82% des aidants évoquent un impact sur leur moral, 73% des répercussions sur leur vie familiale et 43% sur leur vie professionnelle. Les médecins considèrent pourtant que ces personnes sont essentielles dans le maintien à domicile des malades.

Des dispositifs ont été mis en place en France comme le congé solidarité familiale qui permet au salarié d'assister un proche gravement malade pendant une durée de trois mois. Mais ils restent mal connus (40% des personnes interrogées les connaissaient en 2012) et peu utilisés car donnant lieu à de faibles compensations financières.

L'Alsace, précurseur

L'Alsace est précurseur dans certains domaines pour soutenir les aidants. Ainsi des accueils de jour ont été mis en place rapidement dans la région pour accueillir les malades d'Alzheimer, tout comme des formations pour les proches grâce à Alsace Alzheimer créé il y a près de 30 ans. "Certains aidants qui n'acceptent pas d'aide finissent par sépuiser et tomber malade, et là les malades se retrouvent seuls", regrette la présidente de l'association, Agnès Haessler.

Le réseau Alsace gérontologie a aussi été mis en place pour coordonner les soins et les services apportés au malade. Il permet de suivre au quotidien 900 personnes. "Des infirmières font la coordination, elles assurent le lien direct entre les acteurs qui interviennent à domicile" , précise le directeur du réseau Alsace gérontologie, Nicolas Venzon. Dans le Bas-Rhin, Générations Mouvement les aînés ruraux vient de lancer des ateliers ouverts à tout aidant.

Retrouvez l'interview en intégralité d'Agnès Haessler, d'Alsace Alzheimer

INVITE FBA 7H45 AIDANTS - L'invité de la rédaction

Retrouvez l'interview en intégralité de Nicolas Venzon, du réseau Alsace gérontologie

INVITE FBA 7H15 AIDANTS - MF5 STUDIO

 

Partager sur :