Société

Les Aixois se mobilisent pour leurs platanes

Par Claire Bargelès, France Bleu Provence lundi 8 août 2016 à 20:55

L'élue d'opposition Charlotte de Busschère s'est érigée en porte-parole des défenseurs des platanes
L'élue d'opposition Charlotte de Busschère s'est érigée en porte-parole des défenseurs des platanes © Radio France - Claire Bargelès

Une petite centaine d'habitants ont occupé la place Verdun, ce lundi matin, pour empêcher l'abattage de dix arbres ordonné par la mairie d'Aix pour des raisons de sécurité.

Les Aixois sont vent debout contre l'abattage de leurs platanes. Ils sont une petite centaine à être rassemblés place Verdun, ce lundi matin, avec leurs chaises et leurs thermos, pour empêcher les tronçonneuses de découper les arbres.

Seules quelques branches ont été coupées, mais le chantier a été interrompu avec la mobilisation des contestataires. - Radio France
Seules quelques branches ont été coupées, mais le chantier a été interrompu avec la mobilisation des contestataires. © Radio France - Claire Bargelès

Les défenseurs des arbres se sont retrouvés tôt, ce lundi, place Verdun, avant le début de l'abattage des platanes. - Radio France
Les défenseurs des arbres se sont retrouvés tôt, ce lundi, place Verdun, avant le début de l'abattage des platanes. © Radio France - Claire Bargelès

Selon une nouvelle expertise, dont le résultat est connu depuis vendredi, 10 platanes sur 23 sont à abattre immédiatement. Ils seraient malades, et représenteraient donc un danger sur la place Verdun. De leur côté, les contestataires du projet, menés par l'élue d'opposition Charlotte de Busschère, ont réalisé leur propre expertise : selon eux, seuls cinq de ces arbres centenaires ont besoin d'être abattus pour des raisons de maladie.

Les contestataires ont été pris de court par l'annonce, vendredi soir, de la décision de la Mairie.  - Radio France
Les contestataires ont été pris de court par l'annonce, vendredi soir, de la décision de la Mairie. © Radio France - Claire Bargelès

Pour l'adjoint au maire Francis Taulan, "c'est une question de sécurité, c'est mairie qui est responsable en cas d'accident avec les arbres". Mais les habitants accusent la mairie de vouloir abattre plus de platanes que nécessaire pour pouvoir accélérer la rénovation des places Madeleine-Prêcheurs et Verdun dont les travaux devraient commencer le 29 août.

Les défenseurs des arbres ont obtenu un sursis ce lundi : en début d'après-midi les camions de la société d'élagage ont quitté de la place, sans avoir abattu un seul arbre. L'opération devrait reprendre mardi, après le marché.

Partager sur :