Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les Algériens de Moselle se mobilisent à l'occasion de l'élection présidentielle

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Alors que les Algériens seront appelés ce jeudi aux urnes pour élire un successeur à Abdelaziz Bouteflika à la tête du pays, ils sont plusieurs ressortissants de Moselle à contester cette élection. Pour le montrer, ils se sont retrouvés ce mercredi au niveau de la porte Serpenoise de Metz.

Une vingtaine de personnes se sont retrouvées sous la porte Serpenoise à Metz.
Une vingtaine de personnes se sont retrouvées sous la porte Serpenoise à Metz. © Radio France - Arthur Blanc

Metz, France

L'élection présidentielle en Algérie, c'est ce jeudi, mais depuis le 7 décembre dernier, les ressortissants vivant en France ont accès aux urnes. Or, ils sont plusieurs, à l'instar de leurs compatriotes, à contester ce scrutin. Il est synonyme selon eux, de continuité du régime d'Abdelaziz Bouteflika, qui a pourtant dû quitter son fauteuil de président en avril dernier suite à un mouvement inédit dans le pays. Ils étaient donc une vingtaine, la plupart franco-algériens, à se retrouver ce mercredi à Metz pour faire entendre leurs craintes quant à cette élection et à l'avenir de leur pays.

Un mouvement pacifique qui veut envoyer des messages de soutien envers ceux qui vivent directement en Algérie. - Radio France
Un mouvement pacifique qui veut envoyer des messages de soutien envers ceux qui vivent directement en Algérie. © Radio France - Arthur Blanc

"On est là pour dire non à cette élection, parce qu'elle poursuit ce système mafieux de Bouteflika", se désole Karim. Dans le viseur des manifestants, les 5 candidats à la présidence qui sont, selon lui, des fidèles de l'ancien chef de l'état. "Il faut que le pays se libère des mains du pouvoir actuel pour qu'il y ait une nouvelle Algérie", poursuit-il. "Les 5 candidats sont les 5 doigts de la main de la mafia au pouvoir", lâche Hanene Zenati, l'un des organisateurs. 

Loin des yeux, près du cœur

Et si la mobilisation prend aussi en France, c'est surtout pour ne pas laisser les Algériens seuls chez eux. "On est proche du cœur, à Metz, où il y a une forte communauté algérienne. Bien sûr ça leur fait chaud au cœur en Algérie", explique Hanene Zenati. Selon lui, plusieurs manifestations dans les grandes villes de l'autre côté de la Méditerranée remercient la diaspora soutenant le mouvement à plusieurs milliers de kilomètres.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu