Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les ampoules halogènes désormais interdites à la vente

samedi 1 septembre 2018 à 12:14 Par Viviane Le Guen, France Bleu

A partir de ce 1er septembre, la quasi-totalité des lampes halogènes sont interdites à la vente. Une mesure qui se veut écologique et économique.

 Rayon luminaires dans un magasin de bricolage à Rennes
Rayon luminaires dans un magasin de bricolage à Rennes © Maxppp - Marc Ollivier

C’est l'un des changements de ce 1er septembre : six ans après la fin des lampes à incandescence, les commerçants n'ont plus le droit de vendre des lampes halogènes (à l’exception des modèles R7s et G9). La réglementation européenne interdit désormais la vente de ces modèles au profit des ampoules LED (diodes électroluminescentes) qui ont déjà conquis une large part du marché. 

Les LED, plus économique et écologique

Entre 2016 et 2017, le nombre de lampes LED vendues a augmenté de près de 46 % (de 87 à 127 millions de ventes par an). Et "tout indique que cette tendance se poursuit et même s'accélère", selon Sébastien Flet Reitz, porte-parole du Syndicat français de l'éclairage contacté par l'AFP. 

"Rentabilisée en moins d'un an" selon Bruno Lafitte, expert en éclairage à l'Ademe, l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, une lampe LED présente le double avantage d'avoir une durée de vie plus longue que ses concurrentes et de consommer moins d'électricité. 

La durée d'une lampe LED est en effet communément estimée à 15.000 heures, mais elle peut aller jusqu'à 40.000 heures estime l'Ademe. Soit beaucoup plus longtemps que les halogènes (2.000 heures) et les fluocompactes (8.000 heures), l'unique alternative qui s'offre désormais aux consommateurs.

Des effets sur la santé ?

Pour le Bureau européen de l'environnement, le retrait des halogènes est "une excellente nouvelle pour les consommateurs et pour l'environnement". D'après cette institution, une lampe halogène revient 6,3 fois plus cher en consommation qu'une LED.

Considérées comme plus écologiques, les LED qui émettent une lumière bleue sont toutefois suspectées d'avoir des effets toxiques par l'Anses, l'agence de sécurité sanitaire. D'après l'Ademe,"ce problème de lumière bleue est pris au sérieux maintenant. Les choses ont été faites" mais "il faut rester vigilant" estime Bruno Lafitte. 

Le comité scientifique de la Commission européenne pour la santé a appelé, en juin, à "suivre attentivement" les effets à long terme de l'utilisation des LED dans la population, tout en indiquant qu'il n'y avait "pas d'évidence" d'effet néfaste direct des LED en utilisation normale.