Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les antispécistes manifestent devant la Citadelle de Besançon

-
Par , France Bleu Besançon

Une vingtaines de militants antispécistes se sont rassemblés ce samedi devant la Citadelle de Besançon. A l'occasion de la Journée mondiale pour la fin du spécisme, ils entendent dénoncer les conditions de vie des animaux dans le zoo de la Citadelle.

Pour les militants, il faut mettre un terme à notre consommation massive de viande.
Pour les militants, il faut mettre un terme à notre consommation massive de viande. © Radio France - Elie Abergel

Besançon, France

Les zoos tels que nous les connaissons appartiennent-ils au passé ? Oui, pour les militants antispécistes qui manifestaient ce samedi devant la Citadelle de Besançon. Pour eux, plus question de garder enfermés en France des singes des lions ou des tigres. 

A l'occasion de Journée mondiale pour la fin du spécisme, une vingtaine de militants de l'association Humanimo et d'autres associations se sont rassemblés devant la Citadelle. Pour ces militants qui se disent antispécistes, il ne faut pas faire de hiérarchie entre les hommes et les animaux. 

Les militants critiquent l'hypocrisie de notre société qui hiérarchise les animaux.  - Radio France
Les militants critiquent l'hypocrisie de notre société qui hiérarchise les animaux. © Radio France - Elie Abergel

Conditions de captivité cruelles ? 

Pour Samuel, militant, Humanimo, les zoos sont "l'emblème du spécisme, on réserve aux animaux des traitements que l'on décrirait comme inacceptables pour les hommes". 

"Les animaux sont parqués dans des conditions qui sont loin d'être leurs conditions de vie naturelles", poursuit le militant. "Notamment les lions, qui parcourent des kilomètres chaque jour dans la nature, ici ils sont dans un enclos qui n'est pas adapté", avance Samuel. 

Des animaux bichonnés assure le zoo de la Citadelle

De son côté, Margaux Pizzo, responsable du zoo de la Citadelle assure que "les animaux sont suivis par des vétérinaires, et sont donc en bonne santé". "Tout est fait pour recréer au maximum l'environnement des animaux, et nos soigneurs sont extrêmement prévenants avec eux", poursuite M. Pizzo. 

"La loi prévoit que les animaux doivent vivre en captivité dans les conditions biologiques relatives à leur espèce", abonde Geoffrey, "ce n'est pas le cas ici". Pour le jeune homme, il faut "entamer une réflexion sur le statut de l'animal et ses droits". 

Choix de la station

France Bleu