Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les apiculteurs mayennais se réjouissent de l'interdiction des pesticides néonicotinoïdes

samedi 1 septembre 2018 à 6:03 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Les abeilles vont pouvoir souffler. L'interdiction de ces insecticides nocifs pour les ruches entre en vigueur ce samedi en France.

illustration
illustration

Averton, France

Cette interdiction est destinée à protéger les colonies d'abeilles en déclin. Une hausse de la mortalité dans les ruches a été constatée depuis le début des années 2000.

Ces pesticides sont utilisés depuis des années pour le blé, le colza, la vigne, quelques fruits et légumes. Une utilisation intensive qui a provoqué, selon des études scientifiques, une hausse de la mortalité des abeilles qui sont quand même responsables directement du tiers de notre nourriture.

Mais cette interdiction est dénoncée par les agriculteurs qui affirment ne pas avoir d'alternative, le même dilemme qu'avec le glyphosate. Des dérogations sont prévues, au cas par cas, jusqu'en 2020. 

Attention à ne pas trop jouer avec le feu explique Jean-Marc Desnoë de l'association "Abeilles Mayennaises" qui regroupe plusieurs centaines d'apiculteurs dans le département : "on peut comprendre les agriculteurs mais si on part du principe qu'on utilise des produits pour supprimer des insectes et qu'on fait abstraction de la façon dont les plantes se reproduisent, on va droit dans le mur. Si la fécondation, pour certaines plantes, ne peut plus avoir lieu, ça deviendra compliqué"

L'un des tueurs d'abeilles est donc neutralisé ou presque. Il y a d'autres dangers pour les ruches et en particulier le frelon asiatique, en pleine recrudescence partout en France. Un insecte qui fait de gros dégâts en se nourrissant du thorax des abeilles riche en protéines.