Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les archives de Châteauroux relancent leur appel pour la collecte de souvenirs du premier confinement

-
Par , France Bleu Berry

Depuis cet été, les archives municipales de Châteauroux collectent des souvenirs du premier confinement. Plusieurs témoignages leur sont déjà parvenus. Le service en espère d'autres.

Dans son bureau au sous-sol de l'hôtel de ville de Châteauroux, Jean-Louis Cires, responsable des archives municipales
Dans son bureau au sous-sol de l'hôtel de ville de Châteauroux, Jean-Louis Cires, responsable des archives municipales © Radio France - Sarah Tuchscherer

L'appel a été lancé une première fois au cœur de l'été : les archives municipales de Châteauroux sont à la recherche de témoignages concernant la période du confinement. Quelques-uns leur sont déjà parvenus, mais le service espère en collecter d'autres. Son responsable, Jean-Louis Cires, s'adresse donc à nouveau aux habitants de l'agglomération : "Il suffit d'avoir une feuille, un papier, un stylo et de rédiger un texte pour dire comment on a vécu les choses. Vous pouvez utiliser la photo ou la vidéo, il n'y a pas de support imposé". L'archiviste précise que tous les témoignages sont bienvenus, qu'ils émanent de personnes qui se trouvaient alors en première ligne (soignants, caissiers, forces de l'ordre) ou d'autres citoyens : "En France, les archives officielles sont bien conservées. Ce qui intéresse les historiens, ce sont les documents venant de la population elle-même". 

Une expérience partagée par tous

Parmi les témoignages déjà recueillis par les archives castelroussines, on trouve un montage vidéo réalisé par une famille, un couple et ses deux enfants, qui ont mis en scène de façon humoristique leur quotidien confiné, entre devoirs d'école et visionnage des différentes allocutions présidentielles. Dans un autre genre, un habitant du quartier Touvent, passionné de photos, a envoyé une série de clichés, pris de sa fenêtre, transformés avec le logiciel Photoshop. Les migrants hébergés par l'Aidaphi ont aussi versé leur contribution à ce travail de mémoire. Une salariée de l'association s'est chargé de collecter leurs récits et les a remis aux archives municipales. Une diversité de témoignages, sur le fond comme sur la forme, qui montre le caractère universel de l'expérience du confinement en France au printemps dernier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess