Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Les archives de l’Yonne collectent vos témoignages du confinement

-
Par , France Bleu Auxerre

Pour conserver la mémoire du confinement, les archives départementales lance un appel à tous les habitants. Journal de bord, poèmes, mails, photos ou vidéos… toutes les contributions sont les bienvenues.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Jade Peychieras

"Et si nous gardions la mémoire du confinement ?" : la suggestion vient d'être lancée par l'équipe des archives départementales de l’Yonne. L'idée est de collecter dès aujourd'hui des témoignages du confinement dans le département. Une initiative lancée par les archives départementales des Vosges, reprise dans l'Yonne.

Pour conserver la mémoire de cet épisode inédit et si particulier que nous vivons, tous les habitants du département sont donc invités à envoyer leurs contributions.

Comment archiver un tweet ?

Tous les documents sont les bienvenus, en particulier dans un premier temps, les documents numériques. "C'est l'histoire qui est en train de se faire, ce sont des documents qu'on créé tous les jours : des tweets, des échanges de mail, beaucoup de photos, des enregistrements audio, des vidéos", explique Aude Pothier, responsable des collectes aux archives départementales de l’Yonne.

"On produit tous une masse extrêmement conséquente de documents, mais surtout sur des supports finalement très fragiles. Comment archiver un tweet ? Un tweet, c'est quelques informations sur un site internet, ça ne se conserve pas aussi facilement qu'un parchemin ou un document imprimé. Mais c'est le défi des archivistes actuellement", poursuit la spécialiste.

"C'est l'histoire qui est en train de se faire" - Aude Pothier

Après la période de confinement, les archives départementales pourront aussi collecter des documents "papier", notamment des dessins d'enfants.

Tous les documents peuvent être intéressants, quelle que soit notre occupation pendant ce confinement. Car tout pourra potentiellement intéresser les historiens. "Il y a une question qu'on se pose toujours en tant qu'archiviste, c'est comment faire le tri ? Comment déterminer ce qui va être intéressant ? Que vont rechercher les historiens à l'avenir ? En fait, on ne le sait pas, donc faire le tri, ça va être une opération très délicate", insiste Aude Pothier. 

"On insiste sur le récit du quotidien, sur le récit des expériences de solidarité, les témoignages des enfants... ça peut être aussi les soignants et tout ceux qui ont continué leur activité pendant le confinement : les transporteurs, les commerçants. Tous les témoignages des Icaunais pendant le confinement sont les bienvenus", conclut l'archiviste.

"Tous les témoignages sont les bienvenus" - Aude Pothier

Par mail ou par plateforme d'échange

Vous pouvez dès maintenant envoyer les documents numériques par mail à l’adresse suivante : archives@yonne.fr. Les documents doivent de préférence être en haute définition et dans des formats habituels : .pdf, .jpeg, .avi, etc. Si LE poids des fichiers est supérieur à 9 Mo, il est conseillé de les transférer via une plateforme d’échange du type wetransfer ou grosfichiers).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu