Société

Les Arcs : la neige garantie à Noël sur les pistes grâce aux enneigeurs

Par Bleuette Dupin et Denis Souilla, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu jeudi 15 décembre 2016 à 17:00

61 pistes sur 128 ouvertes à Noël, grâce aux enneigeurs pour toutes celles en-dessous de 2000m d'altitude.
61 pistes sur 128 ouvertes à Noël, grâce aux enneigeurs pour toutes celles en-dessous de 2000m d'altitude. © Radio France - B Dupin

C’est l’outil indispensable des stations pour garantir un minimum de pistes de ski ouvertes fin décembre : les enneigeurs. Sur le domaine des Arcs/Peisey-Vallandry, les sept nivologues et les quarante-deux dameurs fabriquent et répartissent la neige de culture depuis le 1er novembre.

« Si on n’avait pas de neige de culture, ici, ce serait que de l’herbe », commente le responsable du pôle enneigement et damage aux Arcs/Peisey-Vallandry, Florent Jacquemoux, en regardant un ventilateur cracher de la fumée blanche. Nous sommes à 1600 m d’altitude.

La dernière grosse chute de neige remonte à début novembre, elle était accompagnée d'une période de froid. La neige naturelle a été travaillée, compactée par les vingt-huit dameuses de la station. La production de neige artificielle a été lancée en parallèle. Puis le temps s'est nettement radouci il y a quinze jours, avec un phénomène de foehn (un vent sec et chaud typique dans les Alpes du nord), et de la pluie jusqu’à 2000 m. Au-dessus de cette altitude, la neige qui avait été travaillée par les dameurs est restée.

Aux Arcs, 100 km de pistes sont ouvertes pour les vacances de Noël

En-dessous de 2000 m, le domaine a été alimenté par la neige artificielle. Résultat : 100 km de pistes ouvertes pour ce début de vacances de Noël, soit environ la moitié du domaine (61 pistes sur 128). « On a un domaine très vaste. Quand on fait une journée de ski, généralement si on skie bien, on fait 40 km, précise Florent Jacquemoud. Même en une journée, on ne fera pas le tour du domaine ».

Objectif : réussir à enneiger 90% des "pistes structurantes" d'ici 2021

Depuis début novembre les enneigeurs du domaine skiable des Arcs-Peisey ont fabriqué 500 000 mètres cubes de neige artificielle. Indispensable en ce moment avec l’anticyclone installé et les températures très douces. Tout est piloté par ordinateur depuis une « tour de contrôle » aux Arcs 1600. Les nivologues vont ensuite vérifier sur les pistes la qualité de la neige produite. Actuellement, on skie sur de la neige naturelle au-dessus de 2100 m (le domaine des Arcs-Peisey va de 1200 à 3200 m). En-dessous, le réseau de 475 enneigeurs garantit le ski.

La neige de culture aux Arcs  - Radio France
La neige de culture aux Arcs © Radio France - Denis Souilla

25 à 30% des domaine sont équipés en enneigeurs. Dans les Dolomites italiennes, les grandes stations sont autour de 90% du domaine équipé. « Nous fonctionnons plutôt sur la notion de pistes structurantes : celles où on n’a pas le droit à l’erreur, où on doit garantir cette neige, explique les responsable enneigement et damage aux Arcs-Peisey. On arrive à enneiger 50% des pistes structurantes, le but à l’horizon 2020-2021 c’est arriver à 90% pour garantir l’ouverture de notre domaine dans les meilleures conditions possibles pour nos clients ». Tout en limitant les coûts. Produire de la neige sur une saison aux Arcs-Peisey coûte trois millions d’euros à l’exploitant du domaine.

Florent Jacquemoud souligne que ces dernières années, la qualité de la neige artificielle a énormément évolué. « Avant on ne savait jamais trop si on allait pouvoir ouvrir, fermer. Aujourd’hui on maitrise beaucoup mieux la saison du début à la fin. Mais l’exigence du client est montée en gamme », souligne-t-il.

Le stress des responsables de domaines skiables désormais ça n’est plus « y-aura-t-il de la neige à Noël » mais « pourra-t-on produire de la bonne neige, souple, qui n’esquinte pas les genoux ».

Le domaine skiable des Arcs - Radio France
Le domaine skiable des Arcs © Radio France - Denis Souilla

DIRECT - Regardez l'enneigement depuis une webcam à Arcs 1800