Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les associations alsaciennes en manque de bénévoles à cause du coronavirus

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Le coronavirus fait fuir les bénévoles des associations. En Alsace, les Restos du Cœur du Bas-Rhin ont perdu un quart de leur effectif. La crainte d'être contaminé complique le recrutement.

Les Restos du Coeur du Bas-Rhin ont dû mal à recruter en pleine crise du coronavirus. (Photo d'illustration)
Les Restos du Coeur du Bas-Rhin ont dû mal à recruter en pleine crise du coronavirus. (Photo d'illustration) - Les Restos du Coeur du Bas-Rhin

Les associations alsaciennes en difficulté de recrutement face à la crise du coronavirus. Dans le Bas-Rhin, les Restos du Cœur ont perdu un quart de leurs 750 bénévoles. Même constat pour Caritas et le Secours populaire. La crainte de la contamination limite les candidats. 

Risque de contamination

Reynald, retraitée de 76 ans, en charge du centre des Restos du Cœur de Schiltigheim, a opté pour le télétravail cette année. "Le problème c'est que les plus de 65 ans sont des personnes à risque donc je ne m'expose plus, je ne vais plus au centre", décrit la bénévole. Avec 500 à 600 familles inscrites, il y a du passage lors de la distribution des repas, "il y en a qui ont dû mal à respecter les gestes barrières", regrette Reynald. 

La difficulté du recrutement

Reynald est loin d'être une exception. "Cela représente 25% de nos bénévoles qui étaient là jusqu'à maintenant", estime Patrick Gruber, responsable adjoint des Restos du Cœur du Bas-Rhin. Le recrutement est en cours mais les candidats manquent

"Il me faut des chauffeurs, des cuisiniers, des caristes...", énumère Alexandre Turczell, en charge du recrutement, "il nous faut également des responsables de centre sur la Meinau et Cronenbourg par exemple." Des postes à responsabilités qui nécessitent de l'expérience. 

Contactés par téléphone, les associations Caritas et le Secours populaire ont également constaté une fragilisation de leur réseau à cause du coronavirus. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess