Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les associations de Montpellier devront signer une charte de la laïcité pour toucher des subventions

-
Par , France Bleu Hérault

Le maire de Montpellier Michaël Delafosse a annoncé l'obligation pour les associations qui souhaitent toucher des subventions de la ville et la métropole de Montpellier de signer au préalable une charte de la laïcité.

Le nouveau maire de Montpellier Michaël Delafosse avait fait campagne notamment autour des questions de laïcité
Le nouveau maire de Montpellier Michaël Delafosse avait fait campagne notamment autour des questions de laïcité © Maxppp - Michael Esdourrubailh

Michaël Delafosse durcit les conditions d'attribution de subventions aux associations de Montpellier. Le nouveau maire de Montpellier a annoncé qu'elles devront dorénavant signer une "charte de la laïcité" pour en bénéficier. Toute association qui ne respecterait les grands principes qui y sont édictés pourrait voir ses subventions suspendues. 

La municipalité s'inspire d'une mesure prise par la préfecture au début de l'année 2020 à destination des associations qui souhaitent des subventions de l'État. Michaël Delafosse a demandé à ce qu'elle soit étendue aux associations qui souhaitent toucher des subventions de la ville et la métropole de Montpellier. Cette charte a été rédigée par le Secrétariat d’Etat chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes.

"La laïcité est un enjeu républicain."

"J'y suis, comme maire de Montpellier, extrêmement attaché, a répété Michaël Delafosse. Comme candidat aux élections municipales, je défendais la solidarité, l'écologie, l'innovation et la laïcité. La laïcité, c'est la grandeur de la France. Elle permet à chacun de vivre librement, selon sa foi ou son absence de foi, de vivre ensemble. Si on ne réaffirme pas la laïcité comme principe hérité, c'est le communautarisme. On assiste à des dérives, on assiste à des choses qui participent à déstabiliser l'édifice républicain. S'il y a un manquement à ces règles-là et bien on mettra fin au financement public. S’il y a des rapports complexes à l'égard des femmes, du fait d'interdits religieux, il n'y aura plus d'argent public".

Quelle place pour les signes religieux ?

Il n'est pas pour autant question selon lui d'interdire aux bénévoles et membres des associations d'arborer des signes d'appartenance religieuse. "La République garantit cette liberté-là, souligne-t-il. Chacun dans l'espace public -les prêtres, les rabbins, les personnes qui portent le voile- ont tout à fait le droit, c'est une liberté"

L'un des articles de cette charte, l'article 7 relatif à la promotion de la laïcité, est toutefois moins clair et affirme que "pour les salariés et les bénévoles de ces associations [qui n'exercent pas une mission de service public, ndlr], les restrictions au port de signes ou tenues manifestant une appartenance religieuse sont possibles si elles sont justifiées par la nature de la tâche à accomplir et proportionnées au but recherché"

Le maire de Montpellier, Michaël Delafosse, défend la charte de la laïcité

Choix de la station

À venir dansDanssecondess