Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les associations LGBT ne veulent pas d'un débat violent sur la PMA

-
Par , France Bleu Pays Basque

La loi sur la bio éthique devrait étendre la Procréation Médicalement Assistée (PMA) à toutes les femmes, "on est satisfaits" de la forme que prend la loi affirme l'association des Lesbiennes, Gays, Bi et Transsexuels (LGBT) du Pays Basque, "Les Bascos".

Nadine Leonard de l'association LGBT Les Bascos
Nadine Leonard de l'association LGBT Les Bascos © Radio France - bixente vrignon

Bayonne, France

"On la trouve assez satisfaisante". La référente PMA des Bascos, l'association LGBT du Pays Basque reconnait que "on est soulagés de la forme que prend la loi en terme de filiation notamment. Elle permettra la reconnaissance conjointe des enfants, comme pour les couples hétérosexuels", c'est à dire que la mère qui n'a pas porté l'enfant sera aussi reconnue aussi. Nadine Léonard trouve aussi légitime que l'enfant puisse connaitre son père biologique, et soulagée: "il n'y aura pas de mention spéciale sur l'acte de naissance, c'est une très belle avancée". 

La crainte d'un débat violent

Les opposants à cette loi, une vingtaine d'association, appellent à une manifestation le 6 octobre à Paris. "Nous restons vigilants" reprend la référente des Bascos. "Un eurodéputé parle de "malédiction", mais on a tendance a penser qu'une bonne partie des catholiques sont progressistes et accompagnent ce mouvement. Il faut tout de même rester vigilants pour que des choses ne soient pas dites de manière violente comme lors du mariage pour tous". 

Ecoutez l'itw de Nadine Léonard

Nadine Léonard, référente GPA pour l'association Les Bascos

Choix de la station

France Bleu