Société

"Les assouplissements des rythmes scolaires sont trop tardifs"

Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère mardi 24 juin 2014 à 9:12

École - image d'illustration
École - image d'illustration © Radio France

486 communes iséroises n'ontpas encore mis en place la réforme des rythmes scolaires mais ce sera le cas dès septembre pour la plupart d'entre elles. Des communes bénéficient de dérogations accordées par le ministre de l'Éducation nationale. Armelle Roets, la présidente de la PEEP, l'une des fédérations de parents d'élèves de l'Isère, estime que ces aménagements arrivent un peu tard.

Pour les 486 communes de l'Isère qui n'avaient pas encore mis en place la réforme des rythmes scolaires, c'est le grand changement de la rentrée prochaine. 73 ont demandé des dérogations, comme le permet le nouveau décret de Benoît Hamon, ministre de l'Éducation nationale. Les assouplissements des rythmes scolaires bienvenus mais trop tardifs pour Armelle Roets, présidente de la PEEP Isère

L'invité de la rédaction de France Bleu Isère

►►►  EN SAVOIR PLUS  |  PEEP ISÈRE

Partager sur :