Société

Les attentats du 13 novembre omniprésents lors de la commémoration de la mort de François Verdier

Par Jean Saint-Marc, France Bleu Toulouse dimanche 31 janvier 2016 à 19:36

Le petit-fils de. Verdier a évoqué dans son discours les attentats du 13/11
Le petit-fils de. Verdier a évoqué dans son discours les attentats du 13/11 © Radio France - Jean Saint-Marc

200 personnes se sont rassemblées ce dimanche en forêt de Bouconne, près de Toulouse, à l'endroit où François Verdier, chef de la Résistance à Toulouse, a été retrouvé mort le 27 janvier 1944. La cérémonie a pris cette année une tournure particulière après les attentats du 13 novembre.

Le 27 janvier 1944 François "Forain" Verdier, chef de la Résistance toulousaine, était retrouvé mort sur un petit chemin de la forêt de Bouconne. Assassiné par la Gestapo après un mois et demi de torture, son combat est aujourd'hui, jour de commémoration des 72 ans de son décès, d'une grande actualité. C'est ce que pense en tout cas son petit-fils, Alain Verdier :

"C'est une année où il faut rappeler que rien n'est immuable !"

"La République est un combat, ce n'est pas quelque chose d'acquis !" – Alain Verdier

Dans son discours le retraité s'est montré tout de même optimiste : "comme mon grand-père, nous gardons confiance en l'homme et son esprit ! Nous croyons en la victoire de la culture sur la barbarie, de la tolérance sur l'intolérance, de l'amour sur la haine."

"Ne pas oublier les actes de ces gens, c'est aussi ça résister !" – Nicolas, en 3e à Pibrac

Ces mots ont touché les élèves du collège du Bois de Labarthe de Pibrac, venus cette année rendre hommage au résistant : _"les discours étaient très intéressants"  _résume Emeline. Les références à cette triste actualité font réfléchir les élèves du collège :

"Pour moi résister aujourd'hui c'est d'abord ne pas avoir peur !"

Les quelques 120 élèves de 3e du collège ont tous travaillé pendant près d'un mois pour préparer cette cérémonie d'hommage à François Verdier : certains ont écrits des poèmes, d'autres ont préparé des affiches pour annoncer l’événement et une chorale s'est constituée pour chanter la Complainte du résistant lors de la cérémonie. Un moment touchant :

Les collégiens du Bois de Labarthe (Pibrac) chantent la Complainte du résistant

Partager sur :