Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les bâches, un danger sur les plages de la baie de Somme

-
Par , France Bleu Picardie

Les bâches, ces cuvettes d'eau de mer, apparaissent sur les plages lorsque la mer se retire. Elles présentent un double danger : on peut se laisser emporter par le courant à marée basse ou se faire encercler sur un banc de sable à marée haute.

Cette bâche à Quend-Plage peut atteindre 1m80 de profondeur.
Cette bâche à Quend-Plage peut atteindre 1m80 de profondeur. © Radio France - Guillemette Franquet

Quend Plage, Quend, France

Sur la plage de Quend, dans la Somme, les bâches formées par la marée descendante peuvent être très dangereuses, même pour les nageurs les plus aguerris

Si on n'y prête pas attention, on peut se laisser emporter par le courant dans les bâches quand la mer descend ou se retrouver isolé sur un banc de sable, entouré par le bras de la bâche quand la mer monte.

Un risque fort de noyade 

Un danger d'autant plus alarmant que le nombre de noyades mortelles a atteint un pic en juin, lors de l'épisode de canicule. 40 personnes ont péri dans l'eau, a annoncé le ministère des Sports dans un communiqué ce lundi 23 juillet.

A Quend-Plage, en baie de Somme, les sauveteurs en mer veillent. Julien Drelon patrouille dans son 4x4 pour repérer les imprudents : "Même un nageur de combat se fatigue en luttant contre le courant d'une bâche en marée descendante. Il vaut mieux se laisser un peu emporter pour ne pas se fatiguer, et une fois sorti du courant, regagner le bord."

Sous un parasol, Inès se protège du soleil. L'adolescente de treize ans connaît bien le danger des bâches : "Une fois, lors d'une sortie scolaire, on s'est retrouvés sur un banc de sable entourés par l'eau qui montait. On avait de l'eau jusqu'à la taille." Depuis, Inès fait attention aux endroits où elle se baigne.