Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les bars de Pertuis restent ouvert, ceux des Bouches-du-Rhône paient les soirées illégales

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu Provence

Pertuis est la seule ville de Vaucluse dans la métropole d'Aix-Marseille, mais bars et restaurants y resteront ouverts. De l'autre côté de la Durance, les établissements devront fermer. Des restaurateurs pointent les soirées illégales organisées dans des bars du nord des Bouches-du-Rhône.

Restaurants et bars de Pertuis resteront ouverts même s'ils sont en zone d'alerte maximale
Restaurants et bars de Pertuis resteront ouverts même s'ils sont en zone d'alerte maximale © Radio France - Philippe Paupert

Les cafetiers et restaurateurs manifestent ce vendredi matin à Marseille. Ils ne veulent pas fermer à partir de samedi. Fermeture pour deux semaines exigée par le gouvernement car la métropole d'Aix-Marseille est désormais classée en zone d'alerte maximale. Pertuis est la seule ville de Vaucluse qui fait partie de la métropole d'Aix-Marseille mais la mesure ne s'appliquera pas aux bars et restaurants de Pertuis. Ils resteront ouverts : le préfet de Vaucluse l'a garanti au maire de la commune. Le préfet engage le maire a sanctionner les contrevenants. Roger Pellenc envisage des fermetures administratives pour certains établissements et "pour les récalcitrants au port du masque, ça pourra aller jusqu'à la garde vue à Pertuis".

Bars et restaurants ouverts à Pertuis

Au comptoir de son bar au centre de Pertuis, Julien porte le masque mais pas sur son nez : "C'est pas Marseille... Pertuis, c'est le village. Les gens font attention."  Son bar ne fermera pas. 

En terrasse sur une autre place, Françoise défend les restaurants de Pertuis : "Je vais me faire taper dessus : à Marseille, c'est un peu la débandade alors qu'à Pertuis c'est très calme. Là, on est bien : on a les distances entre les tables. Il fallait imposer une fermeture administrative à ceux qui ne respectaient pas les gestes barrières. Ceux qui ont bien travaillé, il fallait les laisser ouverts."

Soirées illégales dans les villages du nord des Bouches-du-Rhône

À quelques kilomètres de Pertuis, à Malemort, dans les Bouches du Rhône, le bar d'Hervé fermera. Le restaurateur trie les factures près du comptoir : "Je viens de faire deux embauches : je suis dégoûté. Pourquoi les bars et pas les autres commerces ? Les boulangeries font des cafés comme si c'était des bars et nous, on ferme. On paye pas pour Marseille, on paye une décision de Paris." 

Autre restaurant de Malemort, celui  de Murielle. Depuis l'annonce de la fermeture, les annulations de réservations se multiplient. Elle prend "très mal économiquement" la fermeture et pointe les soirées illégales dans les bars du nord des Bouches du Rhône. La restauratrice regrette que "des établissements n'aient pas du tout joué le jeu et c'est inadmissible. Nous payons pour les soirées inadmissibles qui ont eu lieu dans les villages alentours. C'était pas normal.

Les restaurateurs et cafetiers des Bouches-du-Rhône se réunissent ce vendredi matin à Marseille devant le tribunal de commerce contre ces fermetures imposées par les mesures en zone d'alerte maximale.

On paye pour les soirées illégales organisées dans les bars des villages du Nord des Bouches-du-Rhône

Le bar d'Hervé fermera à Mallemort dans les Bouches-Du-Rhône
Le bar d'Hervé fermera à Mallemort dans les Bouches-Du-Rhône © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess