Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : les bars et les restaurants de Valence se préparent à rouvrir le 2 juin

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Édouard Philippe doit présenter ce jeudi la deuxième phase du déconfinement. Le Premier ministre pourrait annoncer une réouverture des bars, des cafés et des restaurants dès mardi, dans des conditions strictes. A Valence, les gérants s'activent pour être prêts le jour J.

De nombreux bars et restaurants de la Place des Clercs à Valence sont prêts à rouvrir la semaine prochaine.
De nombreux bars et restaurants de la Place des Clercs à Valence sont prêts à rouvrir la semaine prochaine. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Ils n'en peuvent plus d'attendre. Journée cruciale ce jeudi pour les gérants de bars, de cafés et de restaurants partout en France. Le Premier ministre  Édouard Philippe doit s'exprimer à 16 heures pour présenter la deuxième phase du déconfinement. Au menu, la question des déplacements des Français (toujours limités à 100 km) et celle de la réouverture des bars, des cafés et des restaurants le 2 juin, mardi prochain. 

Gel hydroalcoolique et masques pour les serveurs

Avant même ces annonces, les gérants d'établissements ont anticipé. "On a commencé à nettoyer en début de semaine", explique Didier Perrod, le patron du Derby, un bar situé sur la Place des Clercs à Valence. "Le protocole précis n'a pas encore été dévoilé, mais on va installer des distributeurs de gel hydroalcoolique", poursuit le gérant. "Il y aura des masques à disposition pour nos clients, et ils seront obligatoires pour les serveurs."

"Ça va être une découverte totale de travailler avec un masque ou une visière", confie justement Jean-Charles, un de ses employés. "Il va aussi y avoir beaucoup moins d'interaction sociale, ça va être un peu l'inconnu."

La brasserie l'Étage et le bar le Derby vont devoir réduire la capacité de leur terrasse.
La brasserie l'Étage et le bar le Derby vont devoir réduire la capacité de leur terrasse. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Moins de place en terrasse

Quant à la grande terrasse du bar, sa capacité devrait passer de 100 places assises à seulement 50. "Mais au moins, on pourra rouvrir", confie Didier Perrod. "Ça fait du boulot, ça fait de l'investissement, mais il faut savoir ce qu'on veut aussi, c'est à dire accueillir nos clients en toute transparence."

Son collège Rodolphe Perret, qui est propriétaire de la brasserie l'Étage juste à côté est du même avis. Lui aussi va devoir réduire sa capacité d'accueil. "Si on tourne entre 40 et 50% de notre capacité, on sera déjà content", explique le gérant. "On attend vraiment d'être dans le jus pour savoir comment on va réagir."

Menu digital et plexiglas sur le comptoir ?

Ses employés seront masqués, cheveux attachés, et vous ne trouverez plus de menus sur les tables de sa brasserie. A la place, les clients pourront scanner un code avec leur téléphone pour voir s'afficher la carte directement sur leurs écrans. Hygiénique, mais aussi "déshumanisant" pour Chloé, qui gère le restaurant Table 10 quelques rues plus loin.  "Tout ce protocole, ce n'est pas naturel. On fait ce métier pour le contact, le naturel et l'humain sont prédominants. Si on nous enlève ça, autant mettre des robots ..."

"Nous on avait pensé mettre une plaque de plexiglas sur le bar, mais on a vite renoncé", lâche de son côté Stéphane Roux, le propriétaire du bar les Tontons. "Mais un bar ce n'est pas une caisse de supermarché, il y a plus d'échanges ! Déjà séparer les clients entre eux ça va être dur, et je pense que ça va l'être encore plus entre les serveurs et les clients."

Stéphane Roux, comme ses collègues, fera de son mieux. "Il va falloir s'adapter à cette toute nouvelle manière de travailler, mais on va y arriver. Aujourd'hui, il faut vraiment que les bars rouvrent."

Stéphane Roux dans son bar les Tontons à Valence.
Stéphane Roux dans son bar les Tontons à Valence. © Radio France - Tommy Cattaneo.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess