Société

Les bénévoles de Maidières, en Meurthe-et-Moselle, sont prêts pour les 30 heures du Téléthon

Par Isabelle Baudriller, France Bleu Sud Lorraine jeudi 1 décembre 2016 à 18:54

Les cuisinières préparent 300 repas pour la "marche des gloutons"
Les cuisinières préparent 300 repas pour la "marche des gloutons" © Radio France - Isabelle Baudriller

Les communes de Maidières et Richarménil, en Meurthe-et-Moselle, font partie du dispositif "100 villes, 100 défis" du Téléthon 2016. A Maidières, une quarantaine de bénévoles sont mobilisés. Des cuisinières préparent notamment les plats d'une "Marche des Gloutons" organisée ce vendredi soir.

Caméras de France Télévision présentes ou pas, les bénévoles de Maidières, près de Pont-à-Mousson, mettent autant d'énergie et de plaisir à participer au Téléthon. Dans cette commune de 1.500 habitants, ils se mobilisent depuis onze ans maintenant, entraînés par Nathalie et Eric Ebelmann.

J'aime le partage et franchement, le Téléthon permet de belles rencontres", explique Nathalie

Dans la cuisine de la salle communale, elles sont huit à mettre la main à la pâte : Francine, Chantal, Marie-Claude, Laurence, Carole, Xavière, Nathalie et Claire. Devenues copines désormais, elles concoctent la soupe, le vin chaud, préparent le fromage blanc aux herbes, font cuire les pommes de terre qui seront accompagnées par des grillades. 300 repas au total, servis aux participants de la "Marche des Gloutons" prévue ce vendredi soir.

Bonne cause et belle ambiance

Francine confie : "maintenant que je suis retraitée, j'ai le temps. Je suis très heureuse de participer, les personnes sont super sympas !" "Là c'est pour la santé. Nous avons besoin les uns des autres. Nous ne sommes que de passage alors autant qu'on s'aide", renchérit Marie-Claude, préposée au lavage des pommes de terre. "Petite Laurence" - c'est son surnom - est entrée dans l'aventure du Téléthon dès le début à Maidières. "Je suis maman, j'ai trois enfants, je suis nounou. Les enfants, c'est mon univers."

Pourquoi une telle énergie depuis onze ans ? Nathalie répond avec un large sourire : "il y a beaucoup de générosité ici, une très très belle ambiance. Des gens prennent des congés spécialement. Je n'ai trouvé ça qu'ici". Les bénévoles se préparent à un week-end sans sommeil. Il reste encore à préparer un couscous et une tartiflette pour les repas de samedi midi et soir !

Partager sur :