Société

Les bordelais mitigés sur l'augmentation du prix des transports

Par Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Gironde jeudi 3 septembre 2015 à 6:00

Un tramway du réseau TBC
Un tramway du réseau TBC © Radio France

Il faudra s'y habituer, Bordeaux Métropole s'est engagé à augmenter de 3% le prix des transports tous les ans. Cette augmentation se poursuit jusqu'en 2022 et elle est prévue par la nouvelle délégation du service public des transports. Du côté des usagers, c'est plutôt mitigé.

Le ticket à l'unité ne bouge pas, mais il faudra débourser 36 euros 50 contre 35€ par mois pour le Cité Pass (28-59 ans). Et les abonnements vont continuer à augmenter. En 2022, ce sera même 45€ pour le Cité Pass.

Augmenter pour compenser les investissements

C'est comme ça que Christophe Duprat, chargé des transports auprès de Bordeaux Métropole justifie les augmentations.

"La ligne D, c'est presque 300 millions d'euros, Bordeaux Métropole a investi depuis les années 2000, deux milliards d'euros pour les trois premières lignes de tram et on continue. On s'aperçoit que les usagers ne paient que 30% du coût des services." — Christophe Duprat, chargé des transports à Bordeaux Métropole

Pour certains usagers, cette augmentation ne se ressent pas trop. Surtout, quand on a, comme Sandro, des déductions d'entreprise. "Mensuellement je paie 12.50€, mon employeur participe à hauteur de 50% avec la prime de transports" Mais pour d'autres, comme Abdullah, c'est un peu plus gênant. Cette année, il a décidé de ne pas prendre d'abonnement.

"J'achète des carnets de 10 tickets à 11.50€ pour des déplacements pour chercher du travail. J'ai pas envie de se prendre des amendes. — Abdullah

Martine et Sandra se demandent si les pertes liées aux fraudes ne sont pas responsables des augmentations.

"S'il n'y avait pas de fraudes, peut-être que ce serait un peu plus bas." — Martine

D'après Christophe Duprat, la fraude c'est une perte d'environ 5 millions d'euros par an.

Les usagers de TBC mitigés sur l'augmentation du prix des abonnements