Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les buralistes obtiennent plus de marge sur les ventes de tabac

vendredi 4 novembre 2016 à 15:39 Par Romain Dézèque, France Bleu

Le Ministère des Finances a accordé ce vendredi une augmentation de la marge des buralistes sur la vente de tabac. Une revendication demandée par les professionnels depuis le début des négociations sur les contrats d'avenir, en septembre.

La marge des buralistes sur les paquets de tabac va progresser de 1.1% sur cinq ans
La marge des buralistes sur les paquets de tabac va progresser de 1.1% sur cinq ans © Maxppp - PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD

France

C'était l'une des principales inquiétudes des buralistes, les voilà rassurés. Christian Eckert, le secrétaire d'Etat au Budget, accorde aux professionnels une hausse de leur rémunération concernant la vente de tabac. Leur marge passera progressivement de 6.9% du prix du paquet, à 8% net entre 2017 et 2021, "avec une hausse de 0.6% dès 2017". Depuis début septembre, les 25.000 débitants de tabac de France avaient entamé la renégociation de leurs contrats d'avenir avec l'Etat portant sur les cinq prochaines années.

Les buralistes, seuls habilités en France à vendre du tabac, connaissent une chute de leur rémunération pour plusieurs raisons : les baisses de vente des journaux, l'augmentation de la concurrence sur certains secteurs mais surtout la politique de lutte contre le tabagisme. C'est dans ce cadre que les paquets neutres font progressivement leur apparition dans les bureaux de tabac. Par ailleurs, Christian Eckert s'est engagé à aligner la fiscalité du tabac à rouler, "porte d'entrée des jeunes dans le tabagisme", sur celle des cigarettes. Et cette nouvelle inquiète grandement les buralistes frontaliers dont certains ont déjà manifesté la semaine dernière.