Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les cantines scolaires de Montpellier passent à l'alimentation responsable

mardi 11 septembre 2018 à 10:32 Par Elena Louazon, France Bleu Hérault

La mairie de Montpellier organisait lundi une conférence de presse pour faire le point sur les objectifs des années à venir quant aux repas proposés dans les restaurants scolaires. Dans les écoles de la ville, on mise sur l'alimentation "raisonnée".

Les aliments proposés dans les cantines scolaires proviennent en grande partie de la région
Les aliments proposés dans les cantines scolaires proviennent en grande partie de la région © Radio France - Elena Louazon

Montpellier, France

Produits bio, locaux, les cantines de Montpellier passent progressivement à une alimentation responsable. Chaque jour à Montpellier, 13.600 élèves prennent un repas dans les écoles de la ville. Un moment propice à sensibiliser les enfants à ce qui se trouve dans leur assiette et les rendre acteurs de leur repas. 

L'accent est mis sur l'agriculture "raisonnée"

Depuis 2017, les écoliers montpelliérains ont droit à des légumes et du pain bio au déjeuner, auxquels s'ajoutent des produits locaux pour développer les circuits de proximité : les salades, tomates et melons poussent à Lattes, les pommes sont produites dans le département, le riz, lui, vient de Camargue.

Au total un tiers du plateau repas est issu d'une agriculture "raisonnée", et d'ici deux ans, 20% des aliments proposés à la cantine seront bio. Dès les prochaines rentrées , les viandes et produits laitiers devraient être issus de cultures biologiques locales. 

"On veut proposer une agriculture respectueuse de la santé, respectueuses de l'environnement et qui lutte contre le gaspillage. On veut que tous les enfants mangent bien, mangent mieux et équilibré. Ce sont des choses qui s’apprennent dès le plus jeune âge, défend Marie-Hélène Santarelli, adjointe à la mairie en charge de la bio-alimentation. Et n'oublions pas que pour certains, ce sera le seul repas complet et équilibré qu'ils mangeront de la journée."

Le déjeuner est aussi l'occasion de sensibiliser les enfants à l'impact de la consommation de viande. 15% des émissions de gaz à effet de serre proviennent des élevages, selon l'ONU. Dans les cantines, un repas végétarien complet est organisé tous les mois.

Limiter les pertes

Les déchets produits à l'occasion des repas sont en partie revalorisés. Après le déjeuner, les enfants doivent faire le tri dans des poubelles dédiées au tri sélectif. Les restes alimentaires sont envoyés dans une usine pour être convertis en biogaz ou en compost. L'an passé, 200 tonnes de nourriture ont pu être transformées et réutilisées en énergie. 

Toujours dans l'objectif de limiter la production de déchets, Montpellier sera l'une des premières villes de France à servir dans des barquettes compostables au lieu de plastique à partir de la rentrée 2019. À terme, les 86 restaurants scolaires de la ville doivent devenir des espaces "zéro gaspi".