Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les cavaliers de la Garde républicaine arrivent à Marseille

mercredi 18 avril 2018 à 21:16 Par Sarah Nedjar, France Bleu Provence

Sept cavaliers de la Garde républicaine interviendront sur Marseille et ses alentours, lors d'une période test de six mois. Les gendarmes à cheval seront déployés lors des grands événements, sur les plages ou aux abords du stade Vélodrome les soirs de match.

Les chevaux militaires mesurent en moyenne 1,70 mètres au garrot.
Les chevaux militaires mesurent en moyenne 1,70 mètres au garrot. © Maxppp -

Marseille, France

Marseille est à cheval sur la sécurité.  À partir de lundi et pour une durée de six mois, sept cavaliers de la Garde républicaine interviendront à Marseille. Ils seront déployés sur les grands événements estivaux, les manifestations, les plages, et même aux abords du stade, les soirs de match. L'escadron du régiment de la cavalerie de la Garde républicaine sera accueilli par le centre équestre du parc Pastré, dans le huitième arrondissement de Marseille. "Des chevaux militaires ça ne passe pas inaperçu ! s'enthousiasme Philippe Latapie, le directeur du centre équestre. Nous leur avons réservé un passage exprès". Tous les matins, les chevaux seront transportés par camion sur leur lieu de patrouille.

250.000 euros investis par le Département

La prise en charge de la gendarmerie à cheval a coûté 250.000 euros au Département, pour la période test de six mois. Si l'essai s'avère concluant, le Conseil départemental étudiera une éventuelle Garde républicaine pérenne dans la cité phocéenne et ses alentours.