Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les cèpes se font attendre dans les bois de la Corrèze

-
Par , France Bleu Limousin

Les chercheurs de champignons désespèrent. Malgré les récentes pluies aucun champignon n'a montré un bout de son chapeau jusqu'à présent notamment en Corrèze, département roi du cèpe. Il ne faut pas être trop impatient répondent les spécialistes.

Bernard Régner va faire un tour quasiment tous les jours dans les bois en ce moment. Il ne trouve absolument aucun champignon. Pas même un mauvais.
Bernard Régner va faire un tour quasiment tous les jours dans les bois en ce moment. Il ne trouve absolument aucun champignon. Pas même un mauvais. © Radio France - Philippe Graziani

Bernard Régner est un chercheur de champignons comme il s'en trouve beaucoup en Corrèze. Il passe beaucoup de temps dans les bois. Il connaît sur le bout des feuilles tous les bons coins notamment autour de chez lui à Chanac-les-Mines, près de Tulle. Et il est péremptoire : "il n'y a rien". Il connaît aussi par cœur les habitudes des champignons dans son secteur. "Les premières girolles elles sortent ici" dit-il en s'arrêtant sous un taillis d'un petit bois. Quand ça sort là c'est bon signe ça sort ailleurs". Et il sait de même où trouver les premiers cèpes de la saison. 

Pas avant le 10 octobre

Bernard Régner estime qu'il a assez plu ces derniers jours. Il aurait dû y avoir au moins le début d'une belle première pousse. Mais ce n'est pas si simple et pour tout dire "c'est trop tôt" affirme Laurent Cipolat. Négociant en champignon à Neuvic d'Ussel il rappelle notamment que la saison du cèpe en Corrèze c'est en automne. "Tant qu'on n'a pas passé le 10 octobre" précise-t-il. En ajoutant : "les chercheurs de champignons disent ce qu'ils veulent, mais nous on a des chiffres, on a des poids, des chiffres d'affaires, donc on sait, le cèpe c'est le mois d'octobre". Il conseille donc à tous d'être patients. Après les pluies annoncées ces prochains jours, la pousse sera au rendez-vous.

Moins de pousses chaque année

Pour autant la sécheresse de cet été n'aura-t-elle pas nui aux mycéliums ? Il s'agit de la partie végétative souterraine des champignons. Bernard Régner le craint. Car il affirme que ces dernières années, avec ces sécheresses à répétition, les quantités de champignons qu'il trouve diminuent. "L'an dernier il y a eu une pousse, une pousse énorme. Mais il n'y a eu qu'une pousse. Alors que d'autres années il y a trois ou quatre pousses". Mais rien ne permet d'affirmer que la sécheresse soit en cause selon Benoît Peyre. Le mycologue corrézien explique que le mycélium se met en état de latence en période de sécheresse et repart dès qu'il a assez plu. Pour lui le plus grave pour les champignons est la coupe des arbres qui sont nécessaires au développement des mycéliums. "Mieux vaut quelques années relativement sèches qu'une coupe rase."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess