Société

Les cercueils des deux femmes résistantes vont entrer au Panthéon vides

Par Thibaut Lehut, France Bleu vendredi 13 mars 2015 à 17:21 Mis à jour le vendredi 13 mars 2015 à 17:26

Le Panthéon, à Paris.
Le Panthéon, à Paris. © Maxppp

Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz entreront au Panthéon le 27 mai. Ces deux résistantes ont été choisies pour rejoindre Sophie Berthelot et Marie Curie, les deux seules femmes jusque là admises au Panthéon. Sauf que les cercueils seront finalement vides.

Le 21 février 2014, François Hollande avait annoncé au Mont-Valérien (Hauts-de-Seine) l'entrée au Panthéon de deux femmes, Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, et de deux hommes, Pierre Brossolette et Jean Zay, tous quatre figures illustres de la Résistance. Les cercueils de ces quatre héros doivent rejoindre les "Grands Hommes" le 27 mai, mais ceux des deux résistantes seront finalement vides.Leurs familles ont en effet fait savoir à l'Elysée qu'elles acceptaient la "panthéonisation", mais qu'elles "ne souhaitaient pas que les corps soient exhumés pour un transfert vers Paris". La dépouille de Germaine Tillion "restera au cimetière de Saint-Maur-des Fossés, de même que celle de Geneviève de Gaulle-Anthonioz" restera à Bossey.

Inhumées avec leurs familles respectives

La nièce de Germaine Tillion a expliqué que "toute la famille" de sa tante "repose au cimetière familial", et qu'elle souhaitait donc qu'elle reste là-bas. Idem pour Geneviève de Gaulle-Anthonioz, qui repose de son côté "avec son mari". Dans les deux cercueils entrant au Panthéon sera placée une petite urne contenant de la terre prélevée sur les tombes.Germaine Tillion était ethnologue de son vivant. Geneviève de Gaulle-Anthonioz, nièce du général, fut présidente de l'association humanitaire ATD Quart-Monde.

Partager sur :