Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les cérémonies religieuses de nouveau autorisées partout en France

-
Par , France Bleu

Les cérémonies religieuses peuvent reprendre dès ce samedi. Depuis le début de l'épidémie de covid-19, les lieux de culte sont restés ouverts, mais il était d'interdit de s'y rassembler. Il faudra toutefois respecter des mesures sanitaires strictes.

Un prêtre italien s'apprête à célébrer une messe
Un prêtre italien s'apprête à célébrer une messe © Maxppp - Luigi Mistrulli

Le décret a été publié ce samedi au journal officiel, après une réunion entre le ministre de l'Intérieur et les responsables des cultes pour s'accorder "sur les mesures à prendre pour assurer la sécurité sanitaire de tous". Il autorise dès aujourd'hui la célébration des cérémonies religieuses, mais en respectant des mesures sanitaires strictes.

Port du masque obligatoire 

Dès l'entrée, dans chaque lieu de culte, une personne sera chargée de compter les fidèles et d'éviter les attroupements autour de l'édifice. Même chose à la sortie. Une fois à l'intérieur, il faudra se désinfecter les mains et garder une distance d'au moins un mètre entre chaque personne, ce qui va donc limiter le nombre de fidèles accueillis. Attention aussi à bien respecter les gestes barrières. Le port du masque sera obligatoire, même s'il pourra être retiré ponctuellement, par exemple pour recevoir la communion.  

Toutes ces règles s'appliquent aux fidèles à partir de 11 ans. Et le ministère de l'Intérieur prévient : les préfets pourront interdire l'ouverture ou demander la fermeture des lieux de culte qui ne respectent pas ces règles. Règles qui pourraient être assouplies à partir du 3 juin, selon la progression de l'épidémie.

Les musulmans ne pourront toutefois pas célébrer l'Aïd El fitr ce dimanche dans les mosquées. Le conseil français du culte musulman demande dans un communiqué à chacun de "l'accomplir chez lui, dans le même format que celui de la mosquée mais sans prêches".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu