Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les chasseurs haut-viennois offrent des faisans aux plus démunis

mercredi 23 décembre 2015 à 17:33 Par Nathalie Col, France Bleu Limousin

Les chasseurs ont du cœur et tiennent à le faire savoir en donnant 450 faisans à la Banque Alimentaire de la Haute-Vienne. Les gallinacées seront distribués aux bénéficiaires d'associations caritatives. Quelques-uns ont aussi été servis ce mercredi, lors d'un repas de Noël solidaire à Limoges.

120 personnes démunies ont goûté les faisans lors d'un repas solidaire
120 personnes démunies ont goûté les faisans lors d'un repas solidaire © Radio France - Nathalie Col

Limoges

120 personnes ont profité d'un repas de fête ce mercredi midi à la salle Saint Joseph, à Limoges. Ces sans-abris, migrants ou limougeauds en difficulté étaient invités par le Collectif 87 et la Banque Alimentaire. Au menu : foie gras et saumon en entrée, puis faisan et gratin, avant quelques douceurs en dessert. Les faisans ont été offerts par la fédération de chasseurs de la Haute-Vienne qui en ont donné 450 au total à la Banque Alimentaire du département, chargée ensuite de les redistribuer. 

Le faisan et son accompagnement, prêts à être dégustés - Radio France
Le faisan et son accompagnement, prêts à être dégustés © Radio France - Nathalie Col

Ça change des pâtes et du riz - Marie-Hélène, une bénéficiaire de l'aide alimentaire

Les convives, qui n'ont "pas les moyens de manger de la viande tous les jours", se sont réjouis de ce mets inhabituel dans leurs assiettes. Au-delà du repas, ils ont aussi unanimement salué ce moment de répit dans leurs difficultés quotidiennes. Un moment d'échange qui a aussi fait plaisir aux chasseurs de la Haute-Vienne, qui s'associaient pour la première fois à la banque alimentaire. Ils prévoient déjà de renouveler l'opération l'année prochaine, en fournissant des sangliers.