Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les chatons de la SPA attendent un nouveau foyer

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le mois de l'adoption s'achève ce dimanche dans les 4 refuges de la SPA de Moselle. En cette rentrée, ils font face à des arrivées massives de petits chats, faute de campagne de stérilisation pendant le confinement.

Des dizaines de chatons attendent d'être adoptés dans les refuges de la SPA en Moselle
Des dizaines de chatons attendent d'être adoptés dans les refuges de la SPA en Moselle © Maxppp - PHOTOPQR

350 animaux attendent un nouveau foyer dans les refuges de la SPA en Moselle (Arry, Thionville, Forbach et Sarreguemines) alors que  le mois de l'adoption se poursuit jusqu'au dimanche 4 octobre.

Pas de stérilisation au printemps

Fait particulier cette année, les refuges accueillent de nombreux chatons. Une conséquence direct de la période de confinement explique Jessica Giordani, responsable des SPA du Grand Est et du refuge d'Arry : "Pendant le confinement, nous n'avons pu œuvrer à la stérilisation des chats errants, et aujourd'hui nous en payons les conséquences." Jessica Giordani rappelle que se sont principalement les propriétaires qui doivent faire stériliser leurs animaux, et appelle les mairies à prendre leurs responsabilités pour le cas des chats errants. Heureusement, les candidats à l'adoption des chatons sont nombreux : "De plus en plus de familles souhaitent adopter dans nos refuges, et c'est plutôt une bonne nouvelle."

Moins de vacances, moins d'abandons

Dans le même temps, les chiens abandonnés sont moins nombreux. Mais la responsable de la SPA n'y voit pas forcément une prise de conscience des propriétaires, mais davantage plutôt un effet inattendu des vacances perturbées par l'épidémie. "On imagine que les français sont moins partis en vacances et par conséquence, il y a eu moins d'abandons." Quoi qu'il en soit, les refuges mosellans sont moins saturés actuellement. Mais les familles qui souhaitent accueillir un animal à la maison ont encore largement l'embarras du choix. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess