Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les chercheurs de trésors sous la menace d'une interdiction de prospecter en France

-
Par , France Bleu Gironde

La réforme du Code du patrimoine prévue l'an prochain pourrait remettre en cause le loisir des 10 000 utilisateurs de détecteurs de métaux. Le Conseil national de la recherche archéologique est opposée à la pratique de la détection qu'elle assimile au pillage. Son idée: faire de la France entière un site archéologique pour interdire l'usage des détecteurs de métaux

Détecteurs de métaux
Détecteurs de métaux © Radio France - Marion Dubreuil

Les chercheurs de trésors n'auront peut-être bientôt plus le droit de cité sur nos plages. Le loisir des 10 000 utilisateurs de détecteurs de métaux en France est menacé par la réforme du code du patrimoine prévue l'an prochain .

Une nouvelle étape dans la guerre que mène le Conseil National de la recherche Archéologique (CNRA) contre la pratique de la détection, qu'il assimile à du pillage. Entre la découverte archéologique et le simple objet perdu, il n'y a qu'un pas, voilà ce qu'avance le CNRA qui propose de faire de la France entière un site archéologique . Dans ce cas plus question de prospecter dans le sable, ni dans la terre ou sous le béton.

"Les objets sont voués à une destruction"

Pour Laurent Felice, gérant de la société Sud ouest détection à Bordeaux, ce serait la faillite assurée. Aujourd'hui il fait 70 % de ses ventes avec des particuliers. Lui-même est d'ailleurs chercheur de trésor depuis ses 14 ans et pour lui la législation actuelle suffit à protéger les biens de valeur.

"Ce qu'on nous reproche c'est de prélever un certains nombres d'élèments métalliques. Mais avant de trouver fortuitement un objet, on va quand même déterrer un kilo de déchets" — Laurent Felices, gérant de Sud ouest détection

Laurent Felices, gérant de Sud Ouest Détection à Bordeaux depuis 1994
Laurent Felices, gérant de Sud Ouest Détection à Bordeaux depuis 1994 © Radio France - Marion Dubreuil

Laurent Felices, gérant de Sud Ouest détection à Bordeaux "Vouloir protéger la France entière c'est une aberration"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess