Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les cinq infos à retenir de l'été en Bretagne

vendredi 28 août 2015 à 6:00 France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Vous n'étiez pas en Bretagne cet été ? Ou alors, vous avez choisi de complètement déconnecter de l'actualité ? Voici l'occasion de vous rattraper pour la rentrée avec les infos à retenir en juillet et en août.

La filière porcine est en crise
La filière porcine est en crise © Radio France - - Valérie Mosnier

# 1 | La crise du porc

Tout l’été, les agriculteurs en général et les éleveurs de porcs en particulier ont multiplié leurs actions pour obtenir de l’Etat un plan d’urgence afin de soutenir leur filière, en grande difficulté. Les agriculteurs ont d’abord bloqué en juillet de nombreux axes routiers en Bretagne, avant que le gouvernement n’annonce ce plan attendu.

Mais ce plan n’a pas calmé les éleveurs de porcs. Ces derniers souhaitent vendre leur production à un meilleur prix pour sortir de la crise. Depuis neuf mois, le prix du kilo de porc stagnait à 1,2 euro. Négocié début août à 1,4 euro sous la pression des éleveurs, lorsque le marché au cadran a rouvert ses portes le 10 août, les deux principaux acheteurs, la Cooperl et la société Bigard, ont refusé de participer aux enchères. Le marché de Plérin, dans les Côtes d’Armor, est le lieu où se fixe deux fois par semaine le cours du cochon. Une cotation à valeur de référent national.

La crise n’est pas terminée, puisque la FNSEA, premier syndicat agricole, menace de bloquer les axes routiers parisiens le 3 septembre. 

Paul Auffray, de la fédération porcine, ici avec le ministre de l'Agriculture Stéphane le Foll - Maxppp
Paul Auffray, de la fédération porcine, ici avec le ministre de l'Agriculture Stéphane le Foll © Maxppp

À lire : 

FBME : Crise du porc, comment en sortir ?

INTERVIEW | "C'est un chantage auprès des paysans", selon le président de la Fédération porcine

La Cooperl absente jeudi au marché au cadran

# 2 | Rifki enlevé au centre de Rennes, retrouvé 24 heures plus tard

Un enfant de 4 ans est enlevé le samedi 15 août dans le centre de Rennes. Vingt-quatre heures plus tard, Rifki est retrouvé "sain et sauf" à bord d’un TGV Paris- Bordeaux. Le suspect est interpellé en gare de Libourne après qu’un voyageur a reconnu l’enfant grâce à l’alerte enlèvement déclenchée un peu plus tôt. 

Le petit Rifki avec les gendarmes après l'arrestation de son ravisseur à Libourne - Maxppp
Le petit Rifki avec les gendarmes après l'arrestation de son ravisseur à Libourne © Maxppp

Alerte enlèvement : le petit Rifki retrouvé sain et sauf en Gironde, son ravisseur présumé interpellé

# 3 | Dramatique accident de la route : quatre adolescents tués, dix grièvement blessés

Au cœur de l’été, quatre adolescents sont tués et dix autres grièvement blessés après la sortie de route de leur véhicule près de Rohan, dans le Morbihan. Tous les occupants du véhicule, un Berlingo, étaient mineurs, y compris le conducteur.

Le procureur de la République a indiqué que le conducteur avait 0,83 g. d’alcool dans le sang. Les adolescents, réunis pour une soirée alcoolisée, auraient décidé de prendre une voiture sans "destination particulière". 

Les jeunes étaient 14 dans une voiture de type utilitaire sur cette petite route de campagne - Radio France
Les jeunes étaient 14 dans une voiture de type utilitaire sur cette petite route de campagne © Radio France

Accident de Rohan : le conducteur présumé était ivre

# 4 | L'Hermione fait escale à Brest !

Après une odyssée de près de quatre mois dans l’Atlantique, la frégate Hermione est arrivée à Brest le 10 août pour une semaine. Ce navire est réplique de la frégate de La Fayette qui avait traversé l’Atlantique en 1780. Elle avait permis au marquis de rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance. Après cette escale à Brest, l’Hermione a pris la direction de Bordeaux avant de rejoindre fin août son port d’attache, Rochefort, en Charente-Maritime. 

L'Hermione au large de Brest - Radio France
L'Hermione au large de Brest © Radio France

VIDÉO | Visite guidée à bord de l'Hermione

# 5 | Un médecin sauve trois jeunes de la noyade à Erquy

C’est une belle histoire de l’été. Au début du mois d’août à Erquy, dans les Côtes d’Armor, sept adolescents se baignent sur la plage de Saint-Pabu. Âgés de 16 à 19 ans, ils s’amusent dans les grosses vagues près du bord. Soudain, leurs pieds ne touchent plus le fond. Un courant les emporte au large. Ils restent une demi-heure au large, avant que quatre d’entre eux ne parviennent à regagner la rive.

Lionel Bagot, un médecin strasbourgeois est en train de nager lorsqu’il entend les appels à l’aide. Il part à leur secours et ramène deux adolescentes sur la plage. Un dernier reste dans l’eau. Epuisé, le médecin décide d’y retourner pour récupérer Goulven. Il y parvient. Ils sont sauvés. 

Cinq des sept jeunes qui ont failli se noyer. De gauche à droite : Céline, Quentin, Thomas, Maud, Goulven. Le médecin a d'abord  - Radio France
Cinq des sept jeunes qui ont failli se noyer. De gauche à droite : Céline, Quentin, Thomas, Maud, Goulven. Le médecin a d'abord © Radio France

En Bretagne, un médecin sauve trois jeunes de la noyade

 

Par :