Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les citadins venus pour le confinement font nettement augmenter la population de l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre

C’est l’un des effets du confinement, certains départements ont vu leur population fortement augmenter depuis deux semaines. C’est le cas de l’Yonne. D’après une étude de l’opérateur téléphonique Orange, ce département bourguignon, limitrophe de l’île de France a gagné 10% de population.

Noyers-sur-Serein est l'un des villages touristiques de l'Yonne qui a vu sa population augmenter avec le confinement
Noyers-sur-Serein est l'un des villages touristiques de l'Yonne qui a vu sa population augmenter avec le confinement - Google Maps

A en croire l'étude menée par Orange, plus de 30.000 personnes seraient venues passer le confinement dans l'Yonne. Le chiffre est impossible à vérifier dans l'immédiat, mais la réalité est bien là : de très nombreux citadins ont quitté leur domicile pour s'établir dans notre département le temps du confinement.

Certains villages peuplés comme en été

Dans un village touristique comme Noyers-sur-Serein l’afflux a été immédiat rapporte Valérie Rougier, elle tient une des deux épiceries du village : "quand ils l'ont annoncé (le confinement), le mardi après-midi et le mercredi, ça a été une augmentation bien significative. Ce sont des gens de Noyers, d'anciens habitants, des jeunes qui sont partis travailler en région parisienne et qui ont toujours leur maison ici. C'est un peu le même flux que l'été. _On augmente (en chiffre d'affaire), à peu près de 30%_."

L'inquiétude de plusieurs élus

Dans le sud de l'Yonne, un commerçant rapporte que plusieurs gîtes ont été loués dans son village, dans l'urgence par des familles d'Île-de-France. Chiffre d’affaire parfois en hausse pour les commerçants mais inquiétude de plusieurs élus. Le président du Parc du Morvan, par exemple, parle de populations qui présentent un "risque sanitaire" car l’Île-de-France est la région qui compte le plus de décès. Il invite ces néo-ruraux à ne sortir « absolument » pas, rappelant que le territoire est un désert médical, même si "le Morvan a vocation à être un havre où se réfugier", ajoute Sylvain Mathieu. Même inquiétude exprimée par le maire de Quarré-les-tombes Bernard Ragage qui rappelle l'éloignement de son village des hôpitaux.

Des nouveaux habitants plutôt respectueux des consignes

Dans les faits, ce confinement des citadins est respecté estime Jean-François Gallon, caviste à Quarré les tombes, dans le Morvan : "je ne les vois pas. _Ils sont arrivés, ça c'est sûr_, mais pour l'immense majorité d'entre eux et peut-être plus que certaines personnes du village, ils respectent vraiment les consignes. Ils sont venus se confiner, ils ne sont pas venus en vacances." A ces familles, s’ajoutent les étudiants. Beaucoup d'Icaunais en formation dans le supérieur, font leurs études à Dijon et Paris et ils sont nombreux à être rentrés chez leurs parents d’où ils continuent à suivre leurs cours en ligne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu