Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les "Citoyens Clermontais Responsables" luttent contre la délinquance en nettoyant la ville

jeudi 26 octobre 2017 à 8:40 Par Marion Bargiacchi, France Bleu Hérault

Les Clermontais en ont marre d'avoir une ville sale et ils se bougent. Ils ont monté un collectif, les "Citoyens Clermontais Reponsables". Une quarantaine de bénévoles nettoient la ville autant qu'ils le peuvent car pour eux, la délinquance découle des incivilités.

Les bénévoles se regroupent pour dégager la ville des encombrants abandonnés par des voisins indélicats.
Les bénévoles se regroupent pour dégager la ville des encombrants abandonnés par des voisins indélicats. © Radio France - Marion Bargiacchi

Clermont-l'Hérault, France

Certains Clermontais n'en peuvent plus de la dégradation de leurs conditions de vie. Depuis l'arrestation d'un réseau de trafiquant de drogue dans une épicerie de nuit, les choses ne vont pas mieux pour Brigitte, co-fondatrice du collectif "Citoyens Clermontais Responsables" : "La ville est sale, les incivilités se multiplient. Et nous pensons que ce sont des incivilités que découle la délinquance."

Des incivilités découle la délinquance

Alors, une quarantaine de bénévoles nettoient la ville autant qu'ils le peuvent.

"La propreté c'est quand même la première dignité humaine." Brigitte, fondatrice du collectif.

"C'est pas possible de laisser la ville dans cet état. Croire qu'on peut laisser un quartier dans cet état là, en toute impunité... il faut faire place nette. On se dit que si on a un groupe de personnes de bonne volonté là on peut y arriver."

Hériette fait partie du collectif. Elle a déjà découvert des rats, des cafards chez elle. "La dernière c'est une grosse peau de sanglier avec des morceaux, des poils. Je n'imagine même pas ce que ça peut apporter comme maladies ! Je suis carrément aller à la mairie et j'ai déposé le cadeau."

Certains pensent à partir

Adeline et son conjoint vivent à Clermont-l'Hérault depuis plusieurs années. Ils font partie du collectif et nettoient la ville eux-mêmes car ils reprochent à la mairie de ne pas en faire assez.

"Avec 1300 euros d'impôt foncier, je pense qu'on a droit à des services comme les autres." Adeline, Clermontaise.

"Moi je passais certains dimanche à nettoyer les placettes avec mon mari, des amis, ou le collectif. On a subi des incivilités, parce qu'en bas de chez nous c'est la fête, l'alcool, la drogue. C'est bien dommage parce que c'est un quartier que j'aime mais, on va mettre en vente la maison." Même constat pour Claude, co-fondateur avec Brigitte du collectif : "Quand je me suis installé à Clermont-l'Hérault, c'est la liaison rapide avec l'aéroport qui m'intéressait. Aujourd'hui, la ville devient de plus en plus sale. Je suis à la retraite et je n'ai pas de raisons de rester ici."

Si vous souhaitez vous mobiliser avec les bénévoles, vous pouvez les contacter par mail : CCR.clermont34@gmail.com