Société

Les communes les plus pauvres sont celles qui font le plus d’efforts pour le logement social

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région lundi 10 février 2014 à 5:00

Près de 80% des communes de la région parisienne de plus de 10.000 habitants n'ont pas de place d'hébergements pour les plus pauvres, souligne une enquête publiée mercredi 5 février par le Secours Catholique. Cette enquête révèle une disparité très forte selon les communes dans la prise en compte des pauvretés et leur traitement. Ce sont les plus riches qui en font le moins.

L'enquête concerne entre autres la domiciliation , l'hébergement et le logement ."On laisse aux communes disposant des plus maigres ressources le soin de prendre en charge les personnes les plus fragiles", dénonce le Secours Catholique.

E 1 - Secours Catho

Bien qu'étant pauvres, Bonneuil, Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), Villetaneuse et Montfermeil (Seine-Saint-Denis) sont les plus engagées sur les logements sociaux. En revanche, Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Vaucresson (Yvelines) et Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), trois communes aisées, se trouvent en bas du classement. L'enquête met en lumière un véritable manque de solidarité communale or, quand la pauvreté va à la pauvreté, on crée des ghettos souligne le Secours Catholique.

L'accès au logement social est dans une "situation catastrophique " dans 4 communes sur 5 de la région parisienne selon l'association, 85% des communes interrogées ont moins de 10% de logements très sociaux, destinés aux personnes en très grande difficulté.

Au niveau national, le Secours Catholique estime à 3,5 millions le nombre de personnes confrontées au mal-logement, et à plus de 10 millions les personnes touchées par la crise du logement.

Cette enquête a été réalisée par le Secours catholique au cours du dernier trimestre 2013 auprès des communes d’Ile-de-France de plus de 10 000 habitants (sauf Paris). Sur les 210 communes des départements 77, 78, 91, 93, 94 et 95 concernées par cette enquête, 70, soit 33 %, ont répondu aux questions.

E 2 - Secours Catho