Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Notre-Dame-de-Paris : les Compagnons d'Anglet reproduisent la charpente de la cathédrale en maquette

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Deux ans que la cathédrale Notre-Dame-de-Paris a été touchée par un grave incendie. Un choc qui a particulièrement touché les charpentiers des compagnons du tour de France à Anglet. Trois aspirants compagnons ont réalisé une maquette au 1/20e de l'originale.

 La réalisation de cette maquette a nécessité entre 2500 et 3000 heures de travail.
La réalisation de cette maquette a nécessité entre 2500 et 3000 heures de travail. - Alain Lespiaucq

Trois aspirants Compagnons charpentiers de la ville d’Anglet ont réalisé une maquette de la charpente de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris. Un chef d'œuvre, comme une épreuve dans le cadre de leur passage d'aspirant à compagnon officiel. Décision prise au lendemain du grave incendie qui a touché la cathédrale parisienne en avril 2019. 

"Ce malheureux incendie nous a vraiment traumatisés, explique Alain Lespiaucq, formateur chez les Compagnons charpentier. "C'était vraiment une double double peine, je pense comme tous les Français, de voir cet édifice qui est à la fois magnifique et historiquement important pour notre pour notre pays et puis touché aussi en tant que charpentier parce que quand on voit un incendie d'une charpente, quelle qu'elle soit, c'est un brise cœur. Et là, c'est encore plus important puisque la forêt de Notre Dame était d'origine depuis plus de 800 ans".

Entre 2.500 et 3.000 heures de travail

D'un commun accord, l'encadrement a eu l'idée de proposer à trois jeunes aspirants la réalisation de cette maquette à l'échelle 1/20 de Notre-Dame-de-Paris. Parmi eux, Valentin, séduit par ce défi. "Quand on m'a proposé ce projet, j'étais très content parce que c'est comme un monument emblématique français. C'était un honneur de pouvoir travailler là dessus." Ainsi, avec deux de ses camarades, ils ont travaillé pendant 6 mois, en dehors de leur emploi à temps plein.

La maquette mesure plus de quatre mètre de hauteur.
La maquette mesure plus de quatre mètre de hauteur. - Alain Lespiaucq

La maquette de la cathédrale a nécessité entre 2.500 et 3.000 heures d'un travail précis, et minutieux. Il a d'abord fallu commencer par savoir comment était la charpente. "Il n'existe pas de plan", explique Alain Lespiaucq. "On a retrouvé beaucoup de photos de la charpente de Notre-Dame, on a retrouvé des croquis faits par des architectes". Ils ont utilisé des logiciels de dessin, puis il a fallu débiter le bois, et tout assembler.  A la fin, la maquette mesure plus de quatre mètres de hauteur, et est actuellement exposée dans le centre des compagnons à Anglet, qui sert en ce moment de centre de vaccination de la commune.

Un chef d'œuvre qui a non seulement permis aux trois aspirants de devenir des compagnons officiels, mais qui fait office en quelque sorte de vitrine du travail des artisans. "Ça nous fait un peu sourire ou même des fois râler d'entendre dire que les artisans français ne veulent plus travailler comme autrefois. C'est une ineptie", souligne Alain Lespiaucq. "Je dirais que 90% des travaux qui ont été faits sur Notre Dame, que ce soit les tailleurs de pierre, les vitriers, les charpentiers ou les couvreurs, on saurait refaire exactement la même cathédrale".

La maquette devrait être prochainement exposée devant la mairie de Paris avant de faire, comme les Compagnons, un tour de France.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess