Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les cours de religion doivent-ils disparaître des écoles de Moselle?

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

En Moselle, comme en Alsace, les cours de religion sont obligatoires à l'école. L'Observatoire de la laïcité - qui dépend de Matignon - préconise de les rendre optionnels. Dans les faits, les parents n'ont qu'à demander une dispense: une démarche contestée par certaines associations qui s'opposent aux aspects religieux du droit local.

Exemple de formulaire donné aux parents en Alsace-Moselle lors de l'inscription en primaire.
Exemple de formulaire donné aux parents en Alsace-Moselle lors de l'inscription en primaire.

En Moselle (et c'est aussi le cas en Alsace), les établissements privés et publics ont l'obligation de proposer des cours de religion. Au primaire, c'est même une heure par semaine qui est prélevée sur les vingt-quatre heures hebdomadaires officielles.

Dans les faits, les parents n'ont qu'à faire un mot pour demander une dispense. En Moselle, 65 % des élèves du primaire suivent ces cours de religion , 21 % au collège et moins de 1,14 % au lycée, pour l'année scolaire en cours, selon le rectorat.

Ce lundi, l'Observatoire de la laicité, qui dépend du Premier ministre, a rendu public un avis dans lequel il préconise de sortir ces heures de cours de religion de l'emploi du temps des élèves pour le rendre optionnel.

Avis de l'Observatoire de la Laïcité by Anne Pinczon du Sel

Un avis qui ne va pas assez loin pour les associations qui veulent défendre la laïcité. Pour Vincent Morel, le président de l'association messine Profanes ,* "les cours de religion n'ont rien à faire dans l'école publique (...) nous nous demandons pour quelle raison, on n'applique pas une bonne fois pour toutes la laïcité en Alsace et en Moselle."

  • Vincent Morel, président de l'association "Profanes"

Mais à l'évéché de Metz, on n'est pas tout à fait d'accord. Jean-Christophe Meyer, le vicaire général estime que ces cours sont une particularité locale, et qu'ils doivent rester en place parce que les élèves "étudient des textes fondateurs, en parallèle des cours de français ou de géographie".

Jean-Christophe Meyer, vicaire général de l'évéché de Metz

Les parents d'élèves eux sont partagés, mais pas très virulents sur le sujet. Ils font selon leurs convictions et peuvent de toute manière demander une dispense à la rentrée. Dispense qui est quasiment systématiquement acceptée.

Les réactions de Virginie, Sylvie et Joëlle, mamans d'élèves à Metz

Choix de la station

À venir dansDanssecondess