Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les demandes d'aides alimentaires sont en hausse en Franche-Comté

-
Par , France Bleu Besançon

Depuis le début de la crise sanitaire, les associations d'aides alimentaires Francs-Comtoises constatent une augmentation des demandes. En plus des bénéficiaires habituels, s'ajoute de nouvelles personnes en situation de précarité avec le confinement.

Depuis le début de la crise sanitaire, les Restos du Coeur distribuent 22 000 colis chaque semaine dans le Doubs.
Depuis le début de la crise sanitaire, les Restos du Coeur distribuent 22 000 colis chaque semaine dans le Doubs. © Radio France - Julien Fleury

Conséquences de la crise sanitaire lié à l'épidémie de coronavirus : le creusement des inégalités sociales.  Depuis le début du confinement, les associations d'aides alimentaires constatent une augmentation des demandes en Franche-Comté. 

"On reçoit beaucoup de nouveaux bénéficiaires ces dernières semaines", constate Bernard Guyon, président de l'association les Restos du Coeur, dans le Doubs. Chaque semaine, l'association distribue 22 000 colis dans le département. 

Sans l'association, il y en a certains qui ne mangeraient pas - Bernard Guyon 

Face à l'inflation des besoins, l'association des Restos du Coeur à mis en place de nouvelles directives. "D'habitude, les demandeurs doivent justifier leur situation. On à un barème très strict pour déterminer qui a droit ou pas à une aide alimentaire", explique Bernard Guyon. Désormais, l'aide alimentaire est apportée à tous les demandeurs, sans constituer de dossier au préalable. "Ca sera comme ça au moins jusqu'à la fin du mois de juin", précise le président des Restos du Coeur du Doubs.

La Croix-Rouge a également vu son nombre de bénéficiaires augmenter depuis le début de l'épidémie de coronavirus. Dans le Jura, Jérôme Viennot, président de l'association, constate une hausse de 20 %. Dans le Doubs, ce sont 200 familles de plus qui reçoivent un colis alimentaire chaque semaine depuis le confinement. 

On a même aidé des commerçants - Collette Biot 

La Croix rouge vient aussi en aide à une nouvelle catégorie de personne en situation de précarité : les étudiants. "On a eu plusieurs demandes d'aide d'étudiants depuis le début du covid", explique Christian Jacquet, président de la Croix-Rouge du Doubs. Alors à présent, l'association organise chaque semaine une distribution de colis adressée aux étudiants.

Même chose dans le département voisin. Pour Colette Biot, présidente de la Croix-Rouge de Haute-Saône, la crise sanitaire à permis de constater que tout le monde peut être concerné par la précarité. "Ca a fait sauter des barrières sociales. On a même aidé des commerçants ces dernières semaines", confie t-elle. 

Pour prendre en charge la forte demande, les bénévoles restent mobilisés malgré la crise sanitaire. Si deux tiers des bénévoles habituels sont à l'arrêt en raison de leur fragilité face au covid, les associations de la région reçoivent de nombreuses demandes. "C'est souvent des personnes qui ont perdu leur emploi et qui veulent se rendre utiles", raconte Christian Jacquet. 

À présent, les associations s'inquiètent pour les semaines à venir avec la crise économique qui s'annonce. "On ne sait pas ce que ça va donner, on s'inquiète pour cet automne", confie Bernard Guyon. "On sait que ça ne va pas s'arranger, on aura besoin de nous et on sera là", ajoute Christian Jacques.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess