Société

Les démineurs fouillent la plage de Vert Bois sur l'île d'Oléron

France Bleu La Rochelle mercredi 19 octobre 2016 à 17:00

Les démineurs utilisent un tractopelle pour creuser le sable, par petits à-coups, délicatement.
Les démineurs utilisent un tractopelle pour creuser le sable, par petits à-coups, délicatement. © Radio France - Lise Verbeke

La plage de Vert Bois à Dolus, sur l'île d'Oléron, est fermée au public depuis lundi et jusqu'à ce jeudi soir. Les démineurs de la Marine Nationale creusent une partie de la plage pour tenter de retrouver des obus datant de la Seconde Guerre Mondiale.

A l'aide d'un tractopelle, les 4 démineurs fouillent la plage de Vert Bois, à Dolus d'Oléron, sur l'île d'Oléron. Ils appartiennent à la Marine Nationale de Brest et sont venus de Bretagne spécialement pour toute la semaine, jusqu'à ce jeudi. Ils examinent une partie de la plage, 300 mètres par 100 mètres, car c'est à cet endroit que se trouvaient deux blockhaus. Depuis quelques années, des obus, datant de la Seconde Guerre Mondiale, y sont régulièrement retrouvés, d'où l'intervention des démineurs.

Le capitaine Gérard a dans la main un éclat d'obus datant de la Seconde Guerre Mondiale - Radio France
Le capitaine Gérard a dans la main un éclat d'obus datant de la Seconde Guerre Mondiale © Radio France - Lise Verbeke

Ils ont d'abord sondé la zone, et ils ont détecté 240 objets métalliques. "Ce qui ne signifie pas qu'il y a 240 obus enfouis dans le sable, explique le Capitaine Gérard, chargé de l'opération. Pour le moment, nous n'avons retrouvé aucun obus". En revanche, les démineurs ont déterré plus de 3 tonnes de béton armés, des éclats d'obus et 300 kilos de ferraille. "Le travail de mes hommes est délicat, avec le tractopelle, ils dégagent en surface, puis ils y vont à la pelle ou à la main".

300 kilos de ferraille ont été retrouvés enfouis dans le sable datant de la Seconde Guerre Mondiale.  - Radio France
300 kilos de ferraille ont été retrouvés enfouis dans le sable datant de la Seconde Guerre Mondiale. © Radio France - Lise Verbeke

Pendant la guerre, la plage de Vert Bois faisait partie du mur de l'Atlantique érigé par les Nazis pour contrer tout débarquement allié. Le 30 avril 1945, la bataille sur l'île d'Oléron est la toute dernière avant l'armistice. Pour l'historien Philippe Lafon, spécialiste de l'île d'Oléron, "ce n'était pas la Normandie, certes, mais les bombardements des alliés sur les positions allemandes de l'île ont été très intensifs, notamment sur la plage de Vert Bois. J'ai des photos datant de cette époque, on y voit des trous béants dans la dune à cause des obus". Mais selon lui, avec l’érosion du trait de côte, des obus "devraient en toute logique être encore enfouis dans la dune actuelle et non sur la plage". Mais les démineurs ne peuvent pas sonder toute la dune, car cela coûterait trop cher, mais aussi pour des raisons environnementales : la dune est protégée.

Ce bloc de béton servait aux allemands de base pour poser un canon. Il pèse deux tonnes. - Radio France
Ce bloc de béton servait aux allemands de base pour poser un canon. Il pèse deux tonnes. © Radio France - Lise Verbeke

Partager sur :

Dolus-d'Oléron, France