Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les députés LREM Stéphane Travert et Bertrand Sorre demandent la réouverture des discothèques cet été

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Ils s'inquiètent des fêtes clandestines sans encadrement ni protection sanitaire cet été, en bord de mer. Les deux députés LREM du centre et du sud Manche vont écrire au gouvernement pour demander la réouverture des discothèques et des bars de nuit dès cet été.

Bertrand Sorre et Stéphane Travert, députés LREM de la Manche, préparent un courrier qu'ils adresseront dès mardi prochain au chef du gouvernement.
Bertrand Sorre et Stéphane Travert, députés LREM de la Manche, préparent un courrier qu'ils adresseront dès mardi prochain au chef du gouvernement. © Maxppp - IP3 PRESS/MAXPPP

Ce jeudi 20 mai, à Agon-Coutanville, les députés manchois Bertrand Sorre et Stéphane Travert ont rencontré quatre propriétaires et gérants de discothèques et de bars de nuit, des établissements fermés depuis le premier confinement, en mars 2020. Tous deux souhaitent que les établissements de nuit puissent rouvrir dès le début de l'été. 

Leur inquiétude : la multiplication des fêtes clandestines et des dérives cet été, notamment en bord de mer, pendant la période estivale.   Selon eux, les professionnels des discothèques et bars de nuit pourront fournir un meilleur encadrement et faire respecter un protocole sanitaire strict.

"Autant que la fête se fasse dans des endroits protégés"

"Quand on vient en vacances, on aime faire la fête. Quand on est jeune, on aime danser ou même rire, on aime traîner la nuit et les discothèques, si elles restent fermées, risquent de générer en parallèle des fêtes sauvages, des fêtes clandestines où la protection sanitaire et la protection physique des participants risquent d'être mises à mal", estime Bertrand Sorre qui a en tête certaines dérives liées à l'alcool et aux stupéfiants l'été dernier. 

"Nous souhaitons alerter le gouvernement sur la nécessité, parce que la situation sanitaire le permet, d'accélérer la réouverture des endroits de la nuit pour permettre de protéger notre jeunesse. De toute façon, la fête, elle se fera. Autant qu'elle se fasse dans des endroits protégés", souligne le député de la Manche. 

Bertrand Sorre : "De toute façon, la fête elle se fera. Autant qu'elle se fasse dans un endroit protégé"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess