Société

Les détenus de Neuvic courent contre la mucovisidose

Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord mercredi 1 avril 2015 à 22:17

prison neuvic course

Événement sportif ce mercredi 1er avril au centre de détention de Neuvic. Vingt-trois détenus ont participé à une course de six kilomètres en partenariat avec l'association "Vaincre la mucovisidose".

Il est un peu plus de 9 h du matin. L'air et frais mais le soleil rayonne. Une trentaine d'hommes, dossard blanc sur les épaules viennent de prendre le départ d'une course de six kilomètres sur un terrain de football en stabilisé. Une scène des plus banales si elle ne se déroulait pas en milieu carcéral. Au centre de détention de Neuvic, précisement.

Ces hommes ont une trentaine d'années en moyenne et certains purgent des peines de plus de cinq ans de prison . Ce mercredi 1er avril ils ont accepté de participer à une course organisée en partenariat avec l'association "Vaincre la mucovisidose" et "Périgueux Running". "Cela leur permet de participer à un projet commun pour la bonne cause , tout en se mesurant aux autres," explique le directeur de l'établissement Dominique Laurent descendu dans la cour pour l'occasion : "Le goût de l'effort n'est jamais vain pour préparer sa sortie", ajoute le directeur, le message passera peut-être.

"Quand je cours je me sens plus libre." — Haïssam, un détenu

Sur le terrain, après 20 minutes de course la fatigue commence à se faire sentir. Les détenus questionnent les surveillants, chronomètre en main. "Combien de tours chef ?" lance l'un d'eux alors qu'Haïssam vient de boucler ses 21 tours en 24 minutes et 3 secondes "C'est l'expérience qui a parlé " sourit celui qui dans le passé faisait de la compétition. Mais ça c'était avant la prison. "Quand je cours je me sens plus libre. Je ne pense plus à rien. Ca sort du quotidien de la cellule. Le sport c'est une bouffée d'air pur ", explique le jeune homme.

Haïssam est arrivé il y a un mois à Neuvic. Il n'a pu être sélectionné parmi les quatre détenus qui participeront fin mai à la Tecnica Maxi Race. Une course en relais en plein air à Annecy. "Nous avons choisi quatre détenus en fonction de leurs capacité physique et de leur bon comportement . Le juge d'application donnera ensuite son aval pour une permission de sortie" , explique Phillipe, surveillant de prison.

Philippe accompagnera les déténus sur la course. Cette sortie, c'est une chance pour eux. Ils en sont conscients. Quant au risque d'évasion, le surveillant rassure : "Ils savent ce qu'ils encourent s'ils nous font faux bond. Le risque zéro n'existe pas mais l'an dernier tout s'est bien passé..." 

Course prison / 2MIN