Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

USO Football : les Drouguis suspendent leurs activités pour un an

dimanche 5 août 2018 à 19:22 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Après les interdictions de stades prononcées à l'encontre de certains Drouguis suite aux affrontements avec des tourangeaux en février dernier, l'association de supporters annonce suspendre ses activités pour une durée d'un an.

25 supporters d'Orléans pourraient être interdits de stade.
25 supporters d'Orléans pourraient être interdits de stade. © Radio France - Johann Gand

Orléans, France

C'est une conséquence des violents affrontements qui avaient eu lieu en centre-ville de Tours en février dernier, entre des supporters du FC Tours et des Drouguis, les supporters de l'US Orléans. Des interdictions de stade pour une durée d'un an ont été prononcées ou sont sur le point de l'être à l'encontre d'une quarantaine de fans orléanais.

Plus aucune activité à domicile et en déplacement

Ainsi privé de près de la moitié de ses adhérents les plus actifs, dont la totalité du bureau, l'association a décidé de suspendre ses activités au stade de la Source et en déplacement pour une durée d'un an a-t-on appris ce dimanche soir par un communiqué publié sur Facebook.

L'association précise néanmoins que les activités hors-stade se poursuivent (permanences tifos, actions caritatives, tournois...) et encourage tous les sympathisants à y prendre part, terminant le communiqué par : "Suspendus, mais pas abattus."