Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les élèves de l'école Léo Rousson de Nîmes vont pouvoir retourner dans leurs classes

vendredi 26 janvier 2018 à 11:40 Par Camille Payan, France Bleu Gard Lozère

Depuis le 18 janvier, l'école Léo Rousson de Nîmes était fermée. Plusieurs élèves et enseignants souffraient d'une allergie cutanée. L'établissement a été nettoyé et aucune substance impactant la santé des enfants n'a été retrouvée. Les élèves vont donc pouvoir retourner en classe ce lundi.

Tous  les élèves étaient déplacés dans différents établissements depuis le 18 janvier. Photo illustration.
Tous les élèves étaient déplacés dans différents établissements depuis le 18 janvier. Photo illustration. © Maxppp - Maxppp

Nîmes, France

Le mystère reste entier au sein du groupe scolaire Léo Rousson de Nîmes. Après une semaine d'analyses et de nettoyage total de l'établissement on ne sait toujours pas d'où vient cette mystérieuse allergie contractée par plusieurs élèves et enseignants de l'école il y a dix jours. 

Certains enfants et enseignants présentaient des petites plaques rouges sur la peau. Par précaution et par crainte d'une contamination, la ville a décidé de fermer l'école le jeudi 18 janvier. Les élèves ont tous été déplacés dans d'autres établissements.

Une enquête environnementale 

Rapidement une enquête environnementale a été menée pour écarter notamment la présence d'amiante au sein de l'établissement et dans les alentours. Les résultats se sont révélés négatifs. 

Par la suite, une importante opération de nettoyage a été entreprise : plafonds, murs et vitres, points de contacts, meubles, jouets... 

Le but : supprimer toutes sources de pollution de l'air intérieur. Pour cela une société spécialisée a été mobilisée. Après ce nettoyage complet, l'Agence régionale de santé et de l'Éducation nationale a donné son feu vert un retour en classe ce lundi 29 janvier