Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Les Enfants de Tchernobyl" cherchent des familles d'accueil pour l'été 2015

Vous pouvez aider un enfant russe ou ukrainien grâce aux "Enfants de Tchernobyl". Cette association recherche des familles dans plusieurs départements de la région pour accueillir des enfants durant trois semaines, en juillet et août 2015. Une expérience "unique à vivre" selon les familles qui ont déjà testé cette opération.

Les enfants de Tchernobyl
Les enfants de Tchernobyl - Alexis Ornatsky

Près de vingt-neuf ans après l'explosion du réacteur de Tchernobyl, les enfants ukraineins et russes peuvent vivre autre choses que leur quotidien souvent très difficile. Une trentaine de famille de l'Aire urbaine Belfort-Montbéliard accueillent ces enfants. Mais l'association haut-rhinoise "Les Enfants de Tchernobyl" cherche également des familles dans les départements limitrophes.

Depuis neuf ans, Myriam et son mari Alexis reçoivent des enfants russes qui découvrent Essert et le Territoire de Belfort. C'est souvent la première fois que ces enfants voyagent, qu'ils ne sont plus exposés aux radiations . Myriam nous explique que "dès que les enfants arrivent ils sont étonnés par la nourriture que nous mangeons quotidiennement, et notamment les crevettes".

Myriam

Ceux sont des enfants qui vivent dans des milieux défavorisés, souvent ils ne leur restent qu'un parent, il y a également des problèmes d'alcool. Pour en savoir plus sur le quotidien de ces enfants, Myriam et Alexis se sont rendus dans une ville russe proche de Tchernobyl.

Les enfants de Tchernobyl - Radio France
Les enfants de Tchernobyl © Radio France - Sébastien Germain

Alexis nous décrit: "une ville pauvre, triste, une ville où il n’y a pas d’avenir".

Alexis

Quand ils viennent trois semaines en France, les enfants perdent 30% de leur radioactivité corporelle grâce notamment à une meilleure alimentation. Si vous êtes intéressés pour accueillir un enfant vous pouvez contacter l’association «Les Enfants de Tchernobyl» 1A rue de Lorraine 68840 Pulversheim (Haut-Rhin), au 06 73 15 15 81 ou leur envoyer un mail: lesenfantsdetchernobyl@gmail.com.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu