Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les enfants n'auront bientôt plus besoin d'un certificat médical pour s'inscrire au sport

-
Par , France Bleu

Il ne sera bientôt plus nécessaire de faire remplir un certificat médical par son médecin pour inscrire son enfant au sport. Cette obligation va être supprimée et remplacée par une simple attestation des parents dès l'an prochain. C'est ce que prévoit le budget de la Sécu pour 2020, dévoilé lundi.

Dès l'an prochain, il n'y aura plus besoin de certificat médical pour inscrire son enfant dans un club sportif.
Dès l'an prochain, il n'y aura plus besoin de certificat médical pour inscrire son enfant dans un club sportif. © AFP - FRANCOIS LO PRESTI

C'est l'une des corvées de la rentrée : prendre rendez-vous chez le médecin pour un simple certificat médical, indispensable pour inscrire son enfant au foot, au tir à l'arc, à la natation, à l'escalade ou à la gym. Bientôt, ce sera du passé. L'obligation de fournir un certificat médical pour la pratique sportive d'un enfant sera en effet supprimée l'an prochain. Elle sera remplacée par une attestation remplie par les parents. Une mesure prise dans le cadre du projet de budget de la "Sécu" pour 2020 dévoilé lundi.

Plus de six millions de mineurs concernés

Cette "mesure de simplification" concerne "plus de six millions de mineurs licenciés dans des clubs et/ou fédérations sportives", explique le gouvernement.

Le médecin de famille sera en fait chargé de vérifier que l'enfant peut pratiquer un sport lors des consultations habituelles. "Les vingt consultations obligatoires prévues depuis 2019 dans le parcours de santé et de prévention des nourrissons et des enfants jusqu'à l'âge de 18 ans permettront désormais l'examen régulier par le médecin de l'aptitude des enfants à la pratique sportive", estiment les ministères de la Santé et des Comptes publics.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les parents ou le représentant légal de l'enfant devront donc remplir une attestation certifiant que les jeunes ont bien vu un médecin. Pour remplir cette attestation sur l'honneur, les parents devront s'aider d'un questionnaire leur permettant de déterminer la nécessité ou non d'emmener leur enfant chez le médecin avant son inscription, a-t-on précisé dans l'entourage des ministres Agnès Buzyn et Gérald Darmanin.

Simplifier la vie des familles, des associations et des médecins

"Cette évolution réglementaire est une excellente nouvelle car elle va lever un frein à la pratique du sport dans le cadre d'un club. Elle va également simplifier la vie des familles et des associations", a réagi la ministre des Sports Roxana Maracineanu dans un communiqué. 

"Cette mesure était très attendue du mouvement sportif et des parlementaires et j'ai milité pour qu'elle voie le jour. Elle permet aussi de rappeler que la pratique sportive est un levier important en matière de santé publique et que nous devons utiliser tous les moyens pour l'encourager", a-t-elle poursuivi.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Sans revenir sur l'importance d'un suivi médical pour évaluer l'aptitude des enfants à la pratique sportive", la mesure servira par ailleurs à "libérer du temps médical" dans les cabinets libéraux, selon le gouvernement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess