Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus et confinement : appels à l'annulation de l'oral du bac de français

-
Par , France Bleu Azur

C'est la dernière épreuve de l'année 2020 encore programmée. L'oral du bac de français pour les élèves de première aura-t-il lieu ? Parents et syndicats enseignants azuréens demandent son annulation.

Illustration salle de classe
Illustration salle de classe © Radio France - Valérie Vrel

Le baccalauréat 2020 entrera dans les annales. Pas pour la difficulté de ses sujets sur lesquels doivent plancher des milliers d'Azuréens chaque année. Mais pour son organisation perturbée liée au confinement. Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a été clair : en raison de l'épidémie de Covid-19, le bac et le brevet seront cette année uniquement évalués en contrôle continu, à l'exception de l'épreuve orale du bac de français.

L'épreuve d'oral de français maintenue, mais jusqu'à quand ? 

Et c'est là que les crispations jaillissent. "Pourquoi maintenir cette épreuve quand toutes les autres sont annulées ?" s'interroge le SNES-FSU premier syndicat enseignant. Avant de rappeler que les mesures sanitaires ne peuvent pas être respectées durant l'épreuve. 

"On va manipuler des brouillons, des cartes d'identité, des stylos. Et les classes seront-elles désinfectées entre chaque élève ?" (Jean-Luc Levénès, du SNES-FSU)

Et au delà de ce maintien, les syndicats s'inquiètent du manque d'équité de l'épreuve entre les élèves et les établissements. 

"Il y a des élèves qui sont équipés ,avec des ordinateurs et des parents derrière, d'autres élèves qui n'ont qu'un téléphone, d'autres n'ont pas internet pour réviser et recevoir les cours."

Ecoutez Jean-Luc Levénès du SNES

Même son de cloche chez les parents d'élèves de la FCPE des Alpes-Maritimes. Céline Vaillant s'inquiète d'un bac 2020 pénalisant pour toute une génération. Aucune solution ne sera la bonne ,selon la maman d'élève : "Même un report de l'épreuve en terminale serait dommageable. Les élèves sont déjà très chargés en terminale."

Une pétition demandant l'annulation des épreuves orales du bac de français a déjà recueilli plusieurs milliers de signatures.

Le reportage FB Azur

Choix de la station

À venir dansDanssecondess