Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dons de RTT : des entreprises de la Loire à la pointe du soutien aux aidants familiaux

mercredi 29 novembre 2017 à 20:40 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire

Environ 70 députés ont proposé ce mercredi 29 novembre une loi visant à élargir le don de RTT à tous les aidants familiaux. Pour l'instant, seuls les parents d'enfants gravement malade, et âgés de moins de 20 ans, peuvent en bénéficier. Dans la Loire, certaines entreprises ont pris les devants.

Chez Casino par exemple, 40% des employés qui bénéficient du don de RTT dans le cadre de l'accord interne à l'entreprise aident des personnes âgées.
Chez Casino par exemple, 40% des employés qui bénéficient du don de RTT dans le cadre de l'accord interne à l'entreprise aident des personnes âgées. © Maxppp - Juste Philippe

Loire, France

La commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale examinait ce mercredi 29 novembre une proposition de loi visant à élargir le don de RTT à tous les aidants familiaux. Un principe de solidarité : les salariés d'une entreprise peuvent donner des jours de congé à un collègue, pour qu'il puisse rester plus longtemps au près de son enfant malade.

Jusqu'ici, seuls les parents d'enfants de moins de 20 ans gravement malades peuvent en bénéficier. Une règle imposée par la loi Mathys, entrée en vigueur en 2014. Cette loi trouve ses origines dans la Loire : en 2009, les salariés de l'entreprise Badoit, à Saint-Galmier, avaient fait don de 170 jours de repos à un de leurs collègues, dont le petit garçon, Mathys, était gravement malade.

Aujourd'hui, environ 70 députés veulent aller plus loin et élargir cette loi à tous les aidants familiaux. Une mesure déjà appliquée par certaines entreprises ligériennes, qui ont encore une fois, ont pris les devants.

Ça ne nous a pas arrêté. Je ne considère pas que c'était un risque, parce que je ne vois pas qui aurait pu nous reprocher d'avoir mis ça en place au sein de l'entreprise" - Romain Duchamp

C'est le cas de l'entreprise Gibaud, basée à Saint-Etienne. Elle produit du matériel orthopédique. En 2015, une des 360 employés a utilisé tous ses jours de congés pour être au côté de sa fille, atteinte d'un cancer. Problème : sa fille est trentenaire. Légalement, cette femme ne pouvait donc pas bénéficier des dons de RTT de ses collègues. Un accord a été établi en interne et au total, 116 salariés ont donné un de leurs jours de congés à cette femme. Est-ce que l'entreprise a pris un risque ? "On ne s'est même pas posé la question" , répond Romain Duchamp, le directeur des ressources humaines. "Ça ne nous a pas arrêté. Je ne considère pas que c'était un risque, parce que je ne vois pas qui aurait pu nous reprocher d'avoir mis ça en place dans l'entreprise."

Pour Romain Duchamp, le directeur des ressources humaines de Gibaud, c'était impensable de ne pas faire don de RTT à cette employée.

Aide aux personnes âgées dans 40% des cas chez Casino

L'entreprise Gibaud n'est pas un cas unique. L'enseigne de supermarché Casino a aussi décidé d'aller plus loin, et ça dès 2012 : l'entreprise signe un accord sur le congé de l'aidant familial, qui s'appuie sur le don de RTT. Les chiffres vont dans le sens de la proposition de loi pour élargir le don de RTT à tous les aidants : 40 % des salariés qui en bénéficient, aident une personne âgée.