Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les étudiants de Limoges affluent pour donner leur sang

-
Par , France Bleu Limousin
Limoges, France

La collecte de sang organisée mardi sur le campus de Vanteaux, à Limoges, a pris une ampleur particulière. Les donneurs, plus nombreux que d'habitude, avaient tous en tête les victimes des attentats de Paris.

Une étudiante de Limoges donne son sang
Une étudiante de Limoges donne son sang © Radio France - Jérôme Edant

En principe, cette collecte, traditionnellement organisée à cette période de l'année en plein campus, permet de collecter 120 poches de sang. Mais mardi, dès l'ouverture du chapiteau de l'établissement français du sang, les étudiants de la faculté des lettres de Limoges ont afflué et les files d'attente ont vite grandi. Pas étonnés, les responsables de l'établissement français du sang tentent d'accélérer la cadence. Pas étonnés, car au-delà des donneurs habituels, de nombreux étudiants sont motivés par les évènements du week-end dernier et ont bien compris l'importance d'avoir et de reconstituer des stocks de sang.

Le sang des Limousins peut servir partout en France

D'autant plus que le sang prélevé à Limoges peut servir partout en France tout au long de l'année. Ainsi, les réserves de l'Ile-de-France sont régulièrement alimentées par les poches prélevées dans les régions car les collectes franciliennes ne suffisent pas à répondre aux besoins normaux des hôpitaux de la région parisienne. Inutile de préciser que les soins portés aux victimes des attentats de Paris ont fait baisser ce stock, qu'il s'agit maintenant de reconstituer par des collectes dans toute la France. C'est en bonne voie, mais l'établissement français du sang anticipe également une période traditionnellement  "creuse" pour ses collectes : les fêtes et les congés de fin d'année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess