Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les fabricants de cigarettes bientôt responsables des mégots jetés par terre

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Provence, France Bleu

D'ici 2023, les cigarettiers auront des obligations pour réduire la quantité de mégots jetés par terre. Aider au ramassage par exemple, en contribuant financièrement auprès des communes, proposer des cendriers de poche réutilisables ou encore réaliser des campagnes de sensibilisation.

(photo d'illustration)
(photo d'illustration) © Radio France - Maxime Glorieux

Jusqu'à 100.000 mégots seraient jetés par terre toutes les heures à Marseille ! C'est le résultat d'une enquête de Recyclop. Cela représente 30 kilos. L'amende pour un mégot jeté par terre est de 68 euros. Mais désormais, ce sera aussi aux cigarettiers de faire attention, selon le principe du "pollueur-payeur". 

Un arrêté vient de paraître au Journal officiel dans le cadre de la loi pour l'économie circulaire de février 2020. Objectif : réduire de 40% les mégots abandonnés d'ici six ans. Pour cela, les producteurs de cigarettes auront plusieurs obligations. 

D'abord : aider au ramassage. Les cigarettiers devront contribuer financièrement auprès des collectivités locales : 2,08 euros par an et par habitant pour les villes de plus de 50.000 habitants. Pour la ville de Marseille, cela représenterait près d'1.8 million d'euros par an, 350.000 euros pour Toulon et près de 300.000 euros pour Aix-en-Provence.  

88% des fumeurs jetteraient leurs mégots par terre à Marseille

Les cigarettiers devront aussi aider à faire changer le comportement des fumeurs. D'après un sondage de l'association Recyclop, à Marseille, 88% des fumeurs jettent leurs mégots par terre. Les producteurs de cigarettes devront donc proposer gratuitement des cendriers de poches réutilisables et lancer des campagnes de sensibilisation tous les deux ans.

Pour rappel, un mégot pollue 500 litres d'eau et met cinq ans à se désagréger dans l'eau salée. Il est d'ailleurs interdit de fumer sur certaines plages du littoral méditerranéen, comme à Marseille ou à La Ciotat.

Participez à la consultation #MaSolution

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec "Ma solution", France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess