Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les femmes continuent de gagner moins que leurs collègues masculins, selon une étude de l'OCDE

mercredi 4 octobre 2017 à 15:17 Par Magali Fichter, France Bleu

Les femmes gagnent en moyenne 15% de moins que les hommes dans les 35 pays de l'OCDE, selon un rapport de l'organisation paru ce mercredi et basé sur des chiffres de 2015. L'écart peine à se réduire puisqu'il était de 14,6% en 2010.

Les femmes sont payées 15% de moins que les hommes dans l'OCDE
Les femmes sont payées 15% de moins que les hommes dans l'OCDE © Maxppp -

Peu de progrès accomplis en cinq ans. C'est ce qui ressort de l'étude publiée ce mercredi par l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques, qui regroupe 35 pays développés ou émergents). Les femmes y gagnent en moyenne 15% de moins que les hommes, les derniers chiffres datant de 2015. En 2010, cet écart était de 14,6%.

Même à poste et temps de travail équivalent, une salariée gagne mensuellement 14,3% de moins que son homologue masculin. En France, cet écart se situe autour de 10%, loin derrière les "bons élèves", le Costa Rica, le Luxembourg et la Belgique (moins de 4% d'écart). En bas du tableau, l'Inde, où les femmes gagnent 56% de moins que leurs collègues, suivie par l'Afrique du Sud (41%) et la Corée du Sud (37%).

Des inégalités de salaire, mais pas seulement

Ces inégalités transparaissent dans "tous les domaines de la vie sociale et économique" et dans "tous les pays à tous les stades de développement", précise l'étude. Par exemple, les emplois occupés par les femmes sont "souvent de moindre qualité", "offrent une protection sociale limitée" et sont "synonymes de précarité". Elles sont encore très peu à se voir confier des postes de direction, et en politique, elles n'occupent qu'un tiers des sièges en moyenne dans les parlements des pays de l'OCDE.

Les femmes continuent d'assurer l'essentiel des tâches ménagères

Les femmes étudient plus longtemps que les hommes, mais pas dans les domaines les plus lucratifs, comme les sciences, les technologies ou encore l'ingénierie. Enfin, ce sont elles qui réalisent encore l'essentiel des tâches ménagères et qui s'occupent des enfants, notamment en Corée du Sud, au Japon, au Mexique, au Portugal, en Turquie et en Italie, où elles réalisent plus de 75% du "travail non rémunéré".

Le rapport de l'OCDE dresse ce constat sans appel : "aucun pays au monde n'a réussi à instaurer la parité. Même les pays les plus égalitaires continuent d'enregistrer des décalages inquiétants entre hommes et femmes (et entre les garçons et les filles). Ces inégalités constituent non seulement un échec sur le plan moral, mais aussi un obstacle majeur à une croissance économique inclusive."

Les hommes sont toujours mieux payés que les femmes  - Visactu
Les hommes sont toujours mieux payés que les femmes © Visactu -