Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Les fêtes de villages au Pays Basque : la tradition toujours forte et la sécurité de plus en plus voyante

Par

La fête du village a t'elle encore de l'avenir ? Au Pays Basque, la tradition est très forte. Toutes les communes organisent ce type de rendez vous. A tel point qu'il y a embouteillage durant la période des beaux jours.

© Radio France - Bixente vrignon

La tradition de la fête du village demeure toujours aussi fort au Pays Basque. Au point très souvent d'avoir des difficultés à choisir son rendez vous. Durant les beaux jours, on assiste à une compétition de dates de ces fêtes.

Publicité
Logo France Bleu
Les fêtes à Saint Jean de Luz vendredi © Radio France - Yves Tusseau

Un exemple : les fêtes de Saint Jean de Luz se sont tenues le weekend dernier en même temps que celles d'Hasparren. Les fêtes luziennes se sont achevées lundi matin très tôt. A Hasparren, c'est presque fini, puisque c'est un quartier de la commune, Celhay, qui fait encore la fête ce lundi.  

Un moment de la fête d'Hasparren © Radio France - Bixente Vrignon

Les fêtes ressoudent les liens de la communauté

Derrière ces fêtes, une volonté de ressouder les liens d'une communauté au moins une fois par an. Mais cela passe avant tout par des moyens financiers, un bon sens de l'organisation et du flair. 

Il faut savoir débusquer le bon groupe musical qui attirera du monde. Savoir répondre aux exigences des services de sécurité, pompiers, gendarmerie et hôpital. Il faut aussi pouvoir disposer d'un bon groupe de bénévoles, essentiel pour la préparation de chaque rendez vous.

A Saint Jean de Luz, la sécurité passe par la dépose de blocs en béton autour du périmètre festif © Radio France - Jacques Pons
A Saint Jean de Luz, la place Foch interdite aux voitures © Radio France - Jacques Pons

Les fêtes à Hasparren

A ce chapitre, le comité des fêtes d'Hasparren (6700 habitants) n'est pas mal loti. Son (jeune) président (23 ans à peine) Iban Bidegain officie depuis un an mais il doit faire appel aux associations du village pour pouvoir assurer l'ensemble des animations des Hazparneko Pestak (les fêtes d'Hasparren, du 19 au 24 juin).

Iban Bidegain, président du comité des fêtes d'Hasparren © Radio France - Jacques Pons
loading
La tenue du fêtard à Hasparren © Radio France - Jacques Pons
Le programme, riche, des fêtes d'Hasparren © Radio France - Jacques Pons

Les fêtes à Saint Pée sur Nivelle (du 28 juin au 2 juillet)

A Saint Pée sur Nivelle © Radio France - Jacques Pons

A Saint Pée sur Nivelle (6700 habitants) ils sont une trentaine de jeunes qui s'activent dans le comité des fêtes sous la houlette double des co-présidents Romain Guilçou et Dylan gastal.

Romain Guilçou et Dylan Gastal, co-présidents du comité des fêtes de Saint Pée sur Nivelle © Radio France - Jacques Pons

Les fêtes, ici, ont bien repris depuis trois, quatre ans — Romain Guilçou

loading

A Saint Pée sur Nivelle, le comité des fêtes travaille pour la première fois cette année avec le système des "basoberri", les verres en plastique consignés. 3000 de ces verres de la société Ecocup seront en circulation cette année. En fonction de l'expérience, le système sera étendu dans la commune. Ce n'est pas la seule fête ici puisqu'une autre suivra dans le quartier Amotz (l'un des quartiers de Saint Pée) les 13, 14 et 15 juillet.

Les fêtes de Saint Jean de Luz ne cessent de grandir

Les fêtes de Saint Jean de Luz "a tope" vendredi soir © Radio France - Yves Tusseau

A Saint Jean de Luz (14 000 habitants) on fait partie des "gros" de ces fêtes. Ici, chacune des cinq nuits des fêtes (du 20 au 24 juin) on atteint la jauge des 15 000 fêtards aux couleurs de la ville, noir et blanc. Car le périmètre des fêtes luziennes ne cesse de s'agrandir. 

William Georges (à droite), l'un des responsables de "Saint Jean de Luz animations et commerces" © Radio France - Jacques Pons
loading
La tenue du fêtard luzien © Radio France - Jacques Pons

70 blocs de béton répartis autour des fêtes de Saint Jean de Luz

Plusieurs quartiers de la ville ont été préservés des automobiles : le port, le boulevard Victor Hugo près des Halles et le boulevard Thiers. 70 blocs de béton d'une tonne chacun ont été répartis dans la commune. Objectif : empêcher des véhicules béliers de se lancer sur la foule (comme à Nice le 14 juillet 2016)

A Saint Jean de Luz, la zone des fêtes est de plus en plus protégée © Radio France - Jacques Pons

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu