Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les fêtes foraines redémarrent timidement en Isère

-
Par , France Bleu Isère
L'Isle-d'Abeau, France

Selon plusieurs forains, les communes seraient encore plutôt frileuses à l'idée d'accueillir les manèges. Une situation bien évidemment liée au coronavirus. A l'Isle-d'Abeau, la fête foraine peut se tenir. Professionnels et municipalité veillent à faire respecter des règles établies ensemble.

La fête foraine de l'Isle-d'Abeau.
La fête foraine de l'Isle-d'Abeau. © Radio France - Céline Loizeau

Lundi 13 juillet, 16h, à l'ouverture de la fête foraine de l'Isle-d'Abeau, près du stade Saint-Hubert, certains professionnels terminent de nettoyer leur manège. Un autre, qui tient un stand de pêche à la ligne, positionne des vaporisateurs de désinfectant à différents endroits "pour que les cannes soient nettoyées entre chaque enfant."

Du gel hydroalcoolique est aussi installé près de certaines caisses, au bord de certains stands. Une entrée et une sortie ont été matérialisées et des policiers municipaux veillent à ce que chaque visiteur se lave les mains avec du gel hydroalcoolique avant de pénétrer sur le site. Autre vérification le port du masque pour tous ceux qui ont plus de 11 ans. "Et s'ils n'ont pas de masque, on leur en donne un", glisse Hamid Tatar, le chef de la police municipale. La municipalité en a ainsi donné près de 700 samedi et dimanche. "Les gens adhèrent assez bien. Je n'ai vu personne faire demi-tour en voyant le protocole, au contraire, je pense que ça les rassure", poursuit-il.

Des règles globalement bien acceptées

Du côté de la mairie, malgré ces règles nouvelles, une forte mobilisation de la police municipales, on explique avoir voulu maintenir ce rendez-vous pour qu'il y ait de l'animation en ce début de vacances scolaires. Plusieurs mamans de jeunes enfants approuvent d'ailleurs. "Sans toutes ces règles, je ne serais pas venue", confie Séverine, quand Virginie se dit "rassurée". 

Marion, elle, "préfère que la fête foraine se passe dans ces conditions-là. Moi, j'aurais été plus déçue pour mon fils qu'elle n'ait pas lieu." Cette maman, par ailleurs, institutrice et donc au contact d'enfants, explique qu'après le confinement "c'est normal qu'ils puissent s'amuser, passer du bon temps à faire des petites attractions comme ça."

Du côté, des ados en revanche, on semble avoir plus de mal à s'adapter à cette fête foraine nouvelle version. "C'est chiant", lâche Mohammed "le masque, ça étouffe un peu on va dire". Kenza, elle, a bien tenté de s'en passer. Sans succès : "on est obligé, sinon on sort du parc." Les policiers municipaux veillent au respect des consignes, tout comme les forains.

Des forains heureux de retravailler mais qui espèrent plus de rendez-vous

A l'Isle-d'Abeau, certains professionnels participent à leur première fête foraine depuis plus de 3 mois. Mi-mars, comme de nombreuses activités, tout s'est arrêté. Et l'activité redémarre doucement. On peut citer, pour le Nord-Isère, l'organisation récente de fête foraine aux Avenières ou encore à Saint-Jean-de-Bournay. 

Mais, selon ces professionnels, il y aujourd'hui encore plus d'annulations que de maintiens d'événements. Rosetta Bavière explique ainsi qu'elle aurait dû être à Saint-Chef le week-end prochain, "mais la vogue est annulée." Fabrice Lourdin évoque pour sa part une dizaine d'annulations sur l'été "sauf que les charges, elles, elles tombent, même si on ne peut pas travailler."

Pour eux, il y a encore des réticences de la part de certaines mairies. D'autant que le second tour des élections municipales fin juin, avec parfois des changements d'équipe, n'a pas toujours facilité les choses. "Ici, ce n'est pas le cas. L'ancienne mairie était partante et le nouveau maire nous a dit ok." 

Pour Fabrice Lourdin, accueillir une fête foraine c'est possible car la profession a établi une feuille de route. "On a plus de respect de protocoles que dans un supermarché", insiste-t-il. Il mise aussi sur la discussion au préalable avec les élus pour que ces nouvelles règles soient claires, que soit bien défini qui fait quoi.

Il espère que d'autres communes reviendront sur leur décision :  "on dit à ceux qui hésitent de prendre contact avec leurs collègues chez qui ça s'est bien passé (...) On n'a pas le choix, c'est soit ça, soit on meurt."

Du gel pour se désinfecter les mains, on en trouve à tous les stands.
Du gel pour se désinfecter les mains, on en trouve à tous les stands. © Radio France - Céline Loizeau

>>>La fête foraine a lieu jusqu'à ce mardi 14 juillet au soir, près du stade Saint-Hubert.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess